NOUVELLES
19/02/2015 05:02 EST | Actualisé 21/04/2015 05:12 EDT

Les titres miniers et les nouvelles d'entreprises du Québec font reculer le TSX

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, tirée vers le bas par les titres d'entreprises minières et par différentes nouvelles au sujet de grandes entreprises québécoises, SNC-Lavalin et Bombardier.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 32,42 points pour terminer la séance à 15 180,33 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,52 cent US à 80,01 cents US.

L'action de SNC-Lavalin (TSX:SNC) a affiché un des reculs les plus prononcés jeudi, après le dépôt d'accusations de corruption et de fraude eut été déposées par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) contre la firme d'ingénieurs, qui s'expose à de lourdes amendes et à la possibilité de ne plus pouvoir soumissionner sur des appels d'offres publics.

SNC-Lavalin, qui a d'ores et déjà indiqué qu'elle plaiderait non coupable, a vu son action reculer de 3,08 $, soit sept pour cent, à 40,63 $.

Le géant du transport Bombardier (TSX:BBD.B) a aussi attiré l'attention des investisseurs, en annonçant l'émission de nouveaux capitaux totalisant environ 750 millions $. Quelque 339,4 millions de bons de souscription seront ainsi émis au coût unitaire de 2,21 $, et chacun d'entre eux sera échangeable contre une action de catégorie B de Bombardier. L'action de l'entreprise a reculé jeudi de 7 cents à 2,45 $.

Cette opération de financement, évoquée par Bombardier la semaine dernière, lors du dévoilement de ses plus récents résultats trimestriels, survient alors que les coûts de développement de ses nouveaux appareils CSeries ont bondi de 28 pour cent depuis l'an dernier et sont maintenant évalués à 5,4 milliards $ US.

Les principaux indices boursiers américains ont généralement reculé, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant reculé de 44,08 points à 17 985,77 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 2,23 points à 2097,45 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 18,34 points à 4924,7 points.

Le secteur aurifère du parquet torontois a affiché le déclin le plus prononcé, retraitant de deux pour cent pendant que le cours du lingot d'or avançait de 7,40 $ US à 1208,20 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Barrick Gold (TSX:ABX) et Goldcorp (TSX:G) ont toutes deux inscrit d'importantes charges de dépréciation à leurs plus récents résultats trimestriels. Si le bénéfice ajusté de Barrick a malgré tout surpassé les attentes des analystes, le contraire a prévalu du côté de Goldcorp. Le titre de Barrick Gold a gagné 82 cents, ou 5,4 pour cent, à 16,03 $, tandis que celui de Goldcorp a retraité de 2,29 $, ou 7,9 pour cent, à 26,65 $.

Le secteur torontois de l'énergie a pour sa part rendu 0,4 pour cent. Le cours du pétrole brut a reculé de 98 cents US à 51,16 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, après que le département américain de l'Énergie eut annoncé que les réserves américaines de brut s'étaient accrues de 7,7 millions de barils la semaine dernière.

La hausse des réserves américaines de brut était une mauvaise nouvelle puisque le plongeon des cours du pétrole depuis l'été dernier est essentiellement attribuable à un important déséquilibre entre l'offre et la demande sur les marchés mondiaux.

Le cours du cuivre a gagné 1 cent US à 2,62 $ US la livre à New York, tandis que le secteur des métaux et minerais diversifiés du TSX a effacé 1,25 pour cent.