NOUVELLES
19/02/2015 05:22 EST | Actualisé 20/02/2015 06:50 EST

États-Unis: une femme de 55 ans se tue en voulant ajuster une arme dans son soutien-gorge

Justin Sullivan via Getty Images
HOUSTON, TX - MAY 04: A bra with a built in concealed fireram holster made by Flashbang Holsters is displayed during the 2013 NRA Annual Meeting and Exhibits at the George R. Brown Convention Center on May 4, 2013 in Houston, Texas. More than 70,000 peope are expected to attend the NRA's 3-day annual meeting that features nearly 550 exhibitors, gun trade show and a political rally. The Show runs from May 3-5. (Photo by Justin Sullivan/Getty Images)

Christina Bond, une Américaine âgée de 55 ans, s'est tuée accidentellement le 1er janvier dernier d'une balle dans la tête en voulant ajuster l'emplacement de son arme qu'elle transportait sur elle dans son soutien-gorge holster.

La quinquagénaire qui vivait à St-Joseph, dans le Michigan, a été atteinte par une balle dans l'oeil. Malgré l'intervention des pompiers et son hospitalisation, la femme a succombé à ses blessures le lendemain.

«Elle avait du mal à ajuster l’étui fixé à son soutien-gorge, et n’arrivait pas à le faire tenir de la façon dont elle le voulait, et cela a accidentellement fait partir le coup», a expliqué Mark Clapp de la police de St-Joseph.

Sur le site de la National Rifle Association (NRA), un lobby américain pro-armes, l'accessoire est décrit comme ayant été «créé pour être attaché au milieu du soutien-gorge et placé sous l’armature». Ses concepteurs disent de l'accessoire qu'il a «révolutionné la façon dont les femmes dissimulent leurs armes».

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des politiciens avec des armes Voyez les images