Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cette photo de femmes nues fait polémique sur Facebook

La polémique sur «A-t-on le droit de montrer un sein sur Facebook» continue. Selon nos confrères du Huffington Post États-Unis, la photographe américaine Jade Beall a été contrainte de retoucher sa photo de mères en train d'allaiter, publiée sur Facebook le 5 février, à cause d'un sein qu'elle avait oublié de censurer. Ce cliché a été dénoncé par des utilisateurs du réseau social qui le considèrent comme indécent.

Étant donné que ses photos comportent bien souvent de la nudité, la photographe prend toujours le soin de flouter les parties intimes de ses modèles afin de respecter les conditions du réseau social.

75 000 personnes ont aimé le cliché

Dans cette affaire, Jade Beall explique à nos confrères du Huffington Post qu'elle a posté cette image représentant sept femmes nues en train d'allaiter car c'était une de ses préférées. Et qu'elle avait récolté plusieurs milliers de "j'aime" et de partages sur Facebook.

Signalée pour un sein qui n'a pas été censuré

Pourtant si certains l'ont aimé, d'autres l'ont qualifié de «dégoûtant», «d'indécent». L'artiste a en effet reçu de nombreuses plaintes, principalement d'hommes lui demandant même de retirer sa photo du site internet.

24 heures après sa publication, l'image à été signalée parce que Beall avait oublié de flouter le téton d'un des modèles. Dès qu'elle s'en est aperçue, la photographe a rapidement supprimé la photo puis l'a remplacé le lendemain après avoir corrigé son erreur pour éviter d'être bannie de Facebook.

Si l'artiste américaine ne blâme pas le site, elle explique toutefois ne pas toujours comprendre la culture des réseaux sociaux. Pourquoi? Parce qu'ils permettent des photographies de femmes assez explicites. Mais pour autant, Jade Beall ne compte pas arrêter ce travail qui lui plait tant. «J'adore cette idée d'une pièce remplie de corps si différents nourrissants leurs bébés. Ces mêmes corps qui fabriquent et donnent la vie aux enfants», confie-t-elle.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.