Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une voiture autonome bat un pilote de course pour la première fois! (VIDÉO)

Si pour l’instant les robots ne semblent pas prêts de remplacer les humains dans les sports, il semblerait bien que le sport automobile fasse exception… En effet, une équipe de l’université de Stanford, en Californie, vient de mettre au point un prototype d’une Audi TT 100% autonome, qui peut faire le trajet du circuit de Thunderhill Raceway Park plus rapidement qu’un pilote de course !

Ce prototype fait suite à un premier modèle qui était devenu la première voiture autonome à réussir le parcours de Pikes Peak. Cette version originale était toutefois plus lente de 10 minutes sur le trajet qu’un pilote humain.

Pour battre l’homme sur un circuit, les ingénieurs derrière l’automatisation de cette Audi TT avouent s’être directement inspiré des pilotes de course humains. Après plusieurs recherches, l’équipe de Stanford a découvert qu’un pilote de course expérimenté ne prend plus réellement de décision. Ses mouvements relèvent plutôt d’une certaine «mémoire musculaire». Autrement dit, piloter une voiture devient un automatisme.

Afin de se guider sur la piste, cette Audi TT autonome a recours à un système de repérage par satellite qui lui donne sa position précise sur le circuit plusieurs fois par seconde. La voiture ajuste donc sa vitesse et sa trajectoire en fonction de cette position. Et plus la voiture fait de tours, plus elle s’améliore.

Sans annoncer la fin de l’homme en course automobile, puisque la voiture autonome qui course avec des hommes est loin d’exister, cette Audi TT autonome démontre bien que dans un avenir pas si lointain, conduire sa voiture pourrait devenir un geste dépassé.

Voyez cette voiture se conduire seule et à toute vitesse, dans la vidéo ci-dessous.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.