Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Luka Rocco Magnotta renonce à faire appel de sa condamnation

Luka Rocco Magnotta annoncera demain qu'il renonce à faire appel des cinq verdicts de culpabilité rendus en décembre, dont celui de meurtre prémédité de l'étudiant Lin Jun.

Il a demandé à être présent en cour d'appel mercredi par visioconférence.

Il avait déposé en janvier une demande d'autorisation pour faire appel des cinq verdicts.

À la suite de sa condamnation pour meurtre prémédité, Luka Rocco Magnotta a été condamné à la prison à vie. Il ne pourra être admissible à une libération avant 25 ans.

Luka Rocco Magnotta a aussi été reconnu coupable d'outrage à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d'utilisation de la poste pour envoyer du matériel obscène et de harcèlement criminel envers le premier ministre Stephen Harper et d'autres membres du Parlement.

En janvier, son avocat, Me Luc Leclair, demandait la tenue d'un deuxième procès pour son client. Dans sa demande, Me Leclair soutenait notamment que les verdicts étaient « déraisonnables » et « [n'étaient] pas étayés par la preuve ».

Me Leclair estimait également que le juge a mal instruit les jurés, notamment en ce qui a trait à l'état mental de son client. D'autre part, l'avocat disait avoir été limité dans le nombre de questions qu'il avait le droit de poser en réplique lors de la présentation de contre-preuves par la Couronne.

Les sordides événements qui ont coûté la vie à Lin Jun se sont produits le 25 mai 2012 dans un immeuble de logements du boulevard Décarie, à Montréal.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.