Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Colisée Pepsi sera démoli, affirme Régis Labeaume (VIDÉO)

Le maire de Québec ne laisse planer aucun doute sur l'avenir du vieil amphithéâtre. « On va démolir le Colisée Pepsi », a lancé Régis Labeaume avant le début de la rencontre du conseil municipal.

Le sort en est donc jeté pour le bâtiment historique inauguré en 1949. Le moment de la démolition reste cependant à déterminer. « Il y a un plan de match qui va venir », a précisé le maire Labeaume.

L'administration municipale rejette ainsi les demandes de l'opposition. Démocratie Québec souhaitait qu'il y ait un processus d'appel d'offres pour voir si la gestion du Colisée pourrait être reprise par le secteur privé.

« On a fait une évaluation. Il n'y a pas d'appétit pour un vieil amphithéâtre », a tranché Régis Labeaume.

L'opposition veut un plan B

Démocratie Québec demande une mise à jour des chiffres entourant la construction du nouvel amphithéâtre.

L'opposition juge que la démolition du Colisée devrait apparaître dans les coûts du projet, tout comme le réaménagement de la rue Soumande et de la grande place devant le nouvel édifice.

La conseillère Anne Guérette demande à l'administration Labeaume de développer un plan B advenant un manque à gagner. « Ce n'est pas prévu dans les budgets. Il n'y a rien qui a été prévu au cas où on fait un déficit supplémentaire », s'inquiète l'élue de Cap-aux-Diamants.

Régis Labeaume a balayé les inquiétudes de l'opposition. « C'est sur internet. Il n'y a rien de changé. C'est le même scénario », a assuré le maire de Québec.

L'ouverture du nouvel amphithéâtre est prévue pour le 15 septembre 2015.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.