NOUVELLES
16/02/2015 05:28 EST | Actualisé 18/04/2015 05:12 EDT

Des réservistes attendent jusqu'à deux ans avant de toucher leur prime de départ

OTTAWA - Les anciens réservistes de l'armée canadienne doivent attendre encore plus longtemps — parfois jusqu'à deux ans — avant de toucher leur indemnité de départ, à cause d'un système archaïque que le ministère de la Défense nationale avait promis de moderniser.

L'ancien ombudsman des Forces armées Pierre Daigle avait mené une enquête en 2013 après que des réservistes ont dit avoir dû attendre un an, parfois davantage, avant de recevoir leur indemnité de départ lorsqu'ils ont quitté les forces, alors que ce délai est moins long chez les militaires de carrière.

Selon la major Cindy Tessier, officier des affaires publiques aux ressources humaines et aux services juridiques du ministère de la Défense nationale, le délai d'attente moyen pour les réservistes est maintenant de 21 mois.

Les dossiers des réservistes sont plus longs à traiter parce qu'on doit calculer précisément à combien chacun de ces militaires à temps partiel a droit, explique Mme Tessier.

La semaine dernière, 2754 dossiers étaient toujours en attente de traitement au ministère.

L'ex-caporal Nicholas Vanderplas, de London, en Ontario, qui a été réserviste dans l'infanterie pendant six ans, attend depuis un peu plus de 20 mois l'indemnité de départ de 4500 $ à laquelle il a droit.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!