POLITIQUE
15/02/2015 11:03 EST | Actualisé 15/02/2015 11:03 EST

La députée conservatrice Joey Smith se joint au boycottage de «50 nuances de Grey»

Radio-Canada.ca

La députée fédérale conservatrice Joy Smith demande elle aussi aux cinéphiles de bouder le film 50 nuances de Grey et de plutôt donner leur argent à des refuges pour femmes.

Le film est inspiré de la série éponyme de romans érotiques à succès, qui explorent les thèmes de la domination et de la soumission, ainsi que du sadomasochisme. Mme Smith, qui s'oppose à cette pratique sexuelle, estime que le film glorifie la violence contre les femmes et promeut des relations sexuelles qui ne sont pas saines.

« Je trouve troublant que le film soit publicisé comme étant un film d'amour, pour une soirée romantique, a déclaré la politicienne manitobaine à Radio-Canada. Ce n'est pas de l'amour du tout. C'est de la violence envers les femmes, une chose à laquelle nous tentons de mettre fin dans ce pays. »

La députée de Kildonan-St. Paul dresse un parallèle avec la sortie du film Pretty Woman dans les années 1990, qui racontait l'histoire d'amour féérique entre une prostituée et un homme riche. « Dans la vraie vie, les prostituées ne rencontrent pas leur prince charmant, il ne leur achète pas de belles robes et il ne les marie pas non plus, tranche Mme Joy. Mais étrangement au Canada, nous en sommes venus à nous complaire dans un environnement où il est acceptable de battre les femmes et de les maltraiter. »

L'élue conservatrice s'est notamment fait connaître pour sa lutte contre le trafic d'êtres humains. Elle juge que 50 nuances de Grey, comme les trafiquants ou les conjoints violents, banalisent des comportements répréhensibles.

Mme Smith fait partie d'un plus large mouvement de boycottage du film, dont fait notamment partie l'Association provinciale des maisons de transition de la Saskatchewan et qui s'étend sur le web grâce au mot-clic #50dollarsnot50shades.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les produits de "50 Nuances de Grey" à ne pas offrir Voyez les images