NOUVELLES
14/02/2015 05:51 EST | Actualisé 14/02/2015 05:52 EST

Ukraine: le processus de paix menacé à cause des agissements des séparatistes

Anadolu Agency via Getty Images
KIEV, UKRAINE - FEBRUARY 14: Ukrainian soldiers are seen during a ceremony of receiving new vehicles which Ukraine's President Petro Poroshenko attends the ceremony at a troop unit in Kiev, Ukraine on February 14, 2015. (Photo by Vladimir Shtanko/Anadolu Agency/Getty Images)

Le processus de paix dans l’est séparatiste prorusse de l’Ukraine est menacé à cause des agissements des rebelles autour de la ville stratégique de Debaltseve, où les troupes ukrainiennes sont quasiment encerclées, a déclaré le président ukrainien Petro Porochenko.

« Malheureusement le processus de pays est menacé, les rebelles vont utiliser Debaltseve pour saper le régime du cessez-le-feu », a déclaré le président au cours d’une réunion d’urgence de l’État-major de l’armée retransmise en direct à la télévision ukrainienne, après avoir ordonné aux militaires d’instaurer la trêve comme prévu dans le cadre des accords de paix de Minsk.

« En tant que commandant suprême des forces armées, je veux la paix », a-t-il souligné.

Avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, les combats ont fait rage samedi autour de Debaltseve, nœud ferroviaire stratégique à mi-chemin entre les capitales rebelles de Donetsk et Lougansk, Moscou et les séparatistes prorusses laissant entendre qu’elle ne serait pas concernée par la trêve.

« Il n’y a pas un mot sur Debaltseve dans les accords de Minsk » signés jeudi et qui prévoient l’instauration d’un nouveau cessez-le-feu, a lancé samedi le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk Alexandre Zakhartchenko cité par le site officiel séparatiste.

Il a signé un décret stipulant l’introduction du cessez-le-feu qui donne cependant le droit aux rebelles de riposter à des « tirs contre les infrastructures militaires et civiles de la République populaire de Donetsk ».

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a pour sa part expliqué que les tentatives des soldats ukrainiens encerclés à Debaltseve de sortir « de la chaudière » seraient considérées comme une violation du cessez-le-feu.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 11 Reasons To Be Pessimistic About The Ukraine Ceasefire Deal Voyez les images