NOUVELLES
13/02/2015 08:21 EST | Actualisé 15/04/2015 05:12 EDT

Yémen: l'Arabie saoudite, l'Italie et l'Allemagne ferment leurs ambassades

SANAA, Yémen - L'Arabie saoudite, l'Italie et l'Allemagne ont annoncé vendredi la fermeture temporaire de leurs ambassades du Yémen, dans la foulée de décisions similaires de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Le Yémen est plongé dans le chaos depuis plusieurs semaines. Des rebelles houthis se sont récemment emparés de la capitale et ont renversé le gouvernement.

Le ministère italien des Affaires étrangères a déclaré par voie de communiqué, vendredi, que l'ambassadeur et les employés de l'ambassade rentraient au pays. Il a dit espérer que les efforts du médiateur onusien Jamal Benomar mèneront à des conditions qui permettront la réouverture de l'ambassade.

M. Benomar a prévenu le Conseil de sécurité des Nations unies, jeudi, que le Yémen est au bord de l'implosion.

À Berlin, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Sawsan Chebli, a indiqué que le personnel diplomatique a quitté le Yémen vendredi.

L'Arabie saoudite s'est jointe aux autres pays arabes du golfe qui ont évacué leurs ambassades il y a plusieurs semaines. Un responsable de la sécurité a révélé que l'ambassadeur et les employés restants ont quitté le pays vendredi.

Des militants possiblement associés à Al-Qaïda ont perpétré au moins deux attaques au Yémen au cours des dernières heures. Une voiture piégée a explosé près d'un commissariat de police de la ville centrale de Bayda et des militants ont attaqué une prison de Baihan, libérant cinq détenus.

Washington considère que la branche d'Al-Qaïda au Yémen compte parmi les organisations terroristes les plus dangereuses de la planète.