NOUVELLES
13/02/2015 05:52 EST | Actualisé 15/04/2015 05:12 EDT

Une attaque perpétrée par le groupe armé État islamique sur une base américaine

WASHINGTON - Le groupe armé État islamique (ÉI) a mené un attentat-suicide sur une base aérienne américaine en Irak, où la coalition internationale entraîne des soldats irakiens, a annoncé le Pentagone, vendredi.

La plupart des combattants du groupe ÉI ont péri dans l'attaque sur la base d'al-Asad, dans la province de Anbar. La plupart d'entre eux sont morts lorsqu'ils ont activé leurs explosifs, mais d'autres ont été abattus par des soldats irakiens, a précisé le contre-amiral John Kirby, le porte-parole du Pentagone. Il y avait une vingtaine de kamikazes lors de l'attentat, a-t-il ajouté.

Il semble que les combattants du groupe ÉI arboraient l'uniforme des soldats irakiens, selon M. Kirby.

Aucun soldat irakien ou américain n'a perdu la vie ou n'a été blessé, a dit le contre-amiral. Les soldats américains n'ont pas participé à l'échange de coups de feu, a affirmé le porte-parole.

Le Pentagone n'a pas pu dire comment leurs ennemis avaient pu se faufiler dans la base aérienne, qui abrite 400 soldats américains. M. Kirby a souligné qu'une enquête était toujours en cours.

Le colonel Steve Warren, un autre porte-parole du Pentagone, a précisé que les soldats américains se trouvaient à environ trois kilomètres de la base lors de l'attaque.

Un avion de surveillance américain et des hélicoptères d'attaque avaient été envoyés sur les lieux, mais ils ne sont pas intervenus puisque l'attaque avait déjà été maîtrisée.

Le département de la Défense a aussi confirmé vendredi que l'organisation extrémiste avait réussi à prendre la ville d'al-Baghdadi, leur premier gain depuis des mois, selon M. Kirby.

Il y a 2600 soldats américains en Irak, dont quelque 450 fournissent de la formation aux forces irakiennes.