POLITIQUE
13/02/2015 05:36 EST | Actualisé 13/02/2015 05:41 EST

Des messages sur Twitter bilingues pour les ministres : « stupide », selon un député fédéral albertain

Un député fédéral albertain juge « stupide » l'idée d'obliger les ministres d'Ottawa à gazouiller en anglais et en français.

Un texte de Samuel Danzon-Chambaud

Laurie Hawn a écrit, vendredi, en anglais, sur son compte Twitter que « le commissaire aux langues officielles dit que les ministres du cabinet doivent gazouiller de manière bilingue ». « Quelle idée stupide », ajoute-t-il après, cette fois, dans la langue de Molière.

Cette déclaration intervient après la polémique suscitée par des ministres fédéraux au sujet de la langue qu'ils utilisent sur les réseaux sociaux. Des plaintes concernant l'ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney et le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, ont ainsi été déposées auprès du Commissariat aux langues officielles.

John Baird, qui a démissionné au début du mois, était critiqué pour s'exprimer généralement en anglais sur Twitter. Le Commissariat a donné jusqu'en avril à son successeur, Rob Nicholson, un unilingue anglophone, pour communiquer dans les deux langues sur les réseaux sociaux.

La langue de son choix

Dans une entrevue accordée vendredi au réseau anglais de Radio-Canada, Laurie Hawn a défendu le droit des Canadiens à « communiquer dans la langue de leur choix ».

Il rappelle aussi que Twitter et Facebook restent des organes de communication non officiels. « J'envoie des gazouillis et je m'exprime sur Facebook et je ne parle pas au nom du gouvernement », explique le député d'Edmonton-Centre, qui croit que les ministres fédéraux ont le droit de faire de même.

Le nouveau ministre des Affaires étrangères possédait déjà deux comptes Twitter avant d'entrer en poste : l'un en anglais, l'autre en français.