NOUVELLES
13/02/2015 05:32 EST | Actualisé 15/04/2015 05:12 EDT

Grâce notamment au brio de Dubnyk, le Wild est de retour dans la course

ST. PAUL, États-Unis - Le Wild du Minnesota a repris du poil de la bête.

Il y a un mois, l'équipe était en désarroi après une séquence de 12 revers en 14 matches, dont quatre revers en autant de prolongations.

Mais grâce notamment au nouveau gardien Devan Dubnyk, le Wild vient de gagner neuf fois en 12 matches; avant les matches de vendredi, le groupe de Mike Yeo se trouvait à seulement deux points d'une des places additionnelles en séries, dans l'Ouest.

Victorieux 2-1 face aux Panthers jeudi, le Wild a obtenu une journée de répit vendredi. Sûrement fort appréciée, d'ailleurs: d'ici à la fin de février, ils vont disputer une rencontre à tous les deux soirs, incluant un séjour dans l'Ouest canadien.

Dubnyk a amorcé tous les 12 matches depuis qu'on l'a acquis de l'Arizona, ne permettant que 17 buts. Il a aidé les siens à gagner leurs quatre derniers matches à domicile.

Et depuis la fin de la pause des étoiles, la brigade de désavantage numérique a été infaillible en 22 occasions, réparties sur huit matches.

«Je pense que plus la saison va aller, plus ça sera difficile de marquer à cinq contre cinq, a dit le capitaine Mikko Koivu. Les équipes savent comment mettre en place leur système, alors les unités spéciales deviennent très importantes.»

L'avantage numérique, bien que seulement le 26e de la ligue pour le taux d'efficacité, avec 16,1 pour cent, a aussi été plus productif ces derniers temps. Le premier trio incluant Koivu, avec aux ailes Zach Parise et Jason Pominville, a trouvé son rythme au moment opportun.

«Ça va prendre un effort collectif, a dit Pominville, qui a marqué dans chacun des trois derniers matches. Je ne pense pas que ça va se résumer à un ou deux gars. Tout le monde va devoir jouer un plus grand rôle.»

Le passage Vancouver - Calgary - Edmonton va donner suite au match de samedi soir à St. Paul, face aux Hurricanes de la Caroline.