NOUVELLES
12/02/2015 04:54 EST | Actualisé 12/02/2015 04:57 EST

Une entrevue aurait été réalisée avec Hayat Boumeddiene, la veuve du preneur d'otages de Paris

Handout via Getty Images
UNSPECIFIED - JANUARY 09: Pictured in this handout provided by the Direction Centrale de la Police Judiciaire on January 9, 2015 is suspect Hayat Boumeddiene, aged 26, known associate of Amedy Coulibaly who is wanted in connection with the shooting of a French policewoman yesterday and suspected as being involved in the ongoing hostage situation at a Kosher store in the Porte de Vincennes area of Paris. France continues at the highest level of security alert following the attack at the satirical weekly Charlie Hebdo in which twelve people were killed on Wednesday. On January 8 French police published photos of two brothers, Said Kouachi and Cherif Kouachi, wanted as suspects over the massacre at the magazine. (Photo by Direction centrale de la Police judiciaire via Getty Images)

Le groupe armé État islamique a publié une entrevue qui aurait été réalisée avec la veuve du tireur Amedy Coulibaly, qui avait pris d'assaut une épicerie cachère, à Paris, le mois dernier.

Dans le texte en français, où Hayat Boumeddiene n'est pas nommée directement, elle revendique pour la première fois sa participation dans les attaques menées à Paris. Mme Boumeddiene est considérée comme une témoin clé dans l'enquête sur les attentats à Paris, qui ont fait 20 morts, dont les assaillants.

L'entrevue confirmerait que la femme de 26 ans s'est jointe au groupe extrémiste en Syrie, comme la rumeur le voulait après la publication d'une vidéo dans laquelle Amedy Coulibaly prêtait allégeance à son chef.

Dans ses réponses, entrecoupées de citations du Coran, celle qui serait Hayat Boumeddiene encourage les femmes à la patience et à faciliter la vie de leur mari. Elle ajoute qu'Amedy Coulibaly se serait rendu en Syrie lui aussi s'il n'avait pas eu à « mener ses opérations en France ».

Il n'a pas été possible de savoir dans quelles circonstances a été menée l'entrevue, ni s'il s'agissait vraiment de Mme Boumeddiene.

Les autorités croient que la femme se serait rendue en Turquie pour ensuite aller en Syrie au même moment où ont été perpétrées les attaques, du 7 au 9 janvier.

Amedy Coulibaly a abattu cinq personnes, soit une policière et quatre clients d'un supermarché cacher. Il est mort sous les balles des policiers peu après sa prise d'otages dans l'épicerie.

Plus tôt, les frères Saïd et Chérif Kouachi avaient tué 12 personnes dans les locaux parisiens du journal satirique Charlie Hebdo.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les dessinateurs marocains et tunisiens rendent hommage à Charlie Hebdo Voyez les images