POLITIQUE
11/02/2015 03:13 EST | Actualisé 11/02/2015 03:17 EST

PKP promet un institut de recherche «scientifique et appliquée» sur l'indépendance du Québec

QUÉBEC _ S'il est élu chef, Pierre Karl Péladeau misera sur un institut de recherches "scientifique et appliquée" sur l'indépendance du Québec pour faire la promotion du projet du Parti québécois.

M. Péladeau a affirmé mercredi que cet organisme, financé par des dons, aura pour mission de documenter les "bienfaits et les bénéfices" de l'indépendance par diverses analyses comparatives de secteurs d'activités sous juridiction fédérale.

Des experts seront notamment chargés d'évaluer des sources de revenus qui pourraient provenir du transport sur la voie maritime du Saint-Laurent, a indiqué M. Péladeau dans une conférence prononcée devant des étudiants de l'Université Laval.

Le candidat à la direction du PQ a donné l'exemple du canal de Panama et du canal de Suez pour expliquer que ces infrastructures généraient des revenus qui pourraient, au lieu d'aller à Ottawa, servir à un Québec indépendant.

M. Péladeau a également mentionné le transport ferroviaire qui, au Québec, permet à l'industrie pétrolière de l'ouest de faire transiter ses marchandises sans pour autant verser d'argent au gouvernement québécois.

Finalement, le député de Saint-Jérôme veut également savoir quels revenus pourraient provenir de la gestion des communications sans fil qui, selon M. Péladeau, ont rapporté des milliards de dollars au gouvernement fédéral au cours des dernières années.

L'institut de M. Péladeau aura aussi comme mandat de préciser la démarche péquiste d'ici l'élection de 2018, année de la prochaine élection, incluant si un référendum est possible dans un premier mandat du PQ.

Pour le candidat, la crédibilité de l'institut s'appuiera notamment sur la contribution de chercheurs étrangers.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST