NOUVELLES
11/02/2015 10:26 EST

Vous ne devinerez jamais où se cache la pieuvre dans cette vidéo (VIDÉO)

Juste au moment où vous pensiez qu’elles ne pouvaient pas être plus chouettes, une pieuvre dans les Caraïbes vient de surpasser toutes celles que vous auriez plus voir auparavant.

Dans la vidéo ci-dessous, voyez ce qui se produit quand le plongeur Jonathan Gordon tente de ramener avec lui un coquillage de Basse-Terre, en Guadeloupe. Alors que Gordon est à environ un mètre du coquillage en question, deux grands yeux apparaissent et une pieuvre bleue jaillit lentement du sol marin, telle une créature venue d’un autre monde.

«Ça m’a complètement pris par surprise la première fois que c’est arrivé», a avoué Gordon, qui habite en Guadeloupe et travaille comme chercheur sur les agents pathogènes bactériens au CIRAD, un centre de recherche français. Gordon indique qu’il ne filmait pas la première fois que c’est arrivé, mais que la pieuvre «est retournée directement dans sa cachette quand je me suis reculé, alors je suis retourné à la surface et je suis ensuite redescendu pour filmer deux autres rencontres avec l’animal».

«Je sais que les pieuvres sont des maîtresses du camouflage, mais je n’en avais jamais vu un tel exemple en personne», a soutenu Gordon.

Les pieuvres – comme plusieurs autres octopodidés- ont des milliers de cellules appelées chromatophores, situées juste sous leur peau. La transition de la pieuvre dans la vidéo du brun au vert puis au bleu clair est possible parce que les chromatophores contiennent une quantité énorme de pigments. Lorsque la pieuvre bouge, la flexion de ces cellules permet la variation de couleurs.

Le musée Smithsonian l’explique de cette façon :

Un ensemble complexe de nerfs et de muscles contrôle si le sac est dilaté ou contracté et, lorsque le sac se dilate, la couleur est plus visible. Outre les chromatophores, certains céphalopodes ont aussi des iridophores et des leucophores. Les iridophores ont des piles de plaques réfléchissantes qui créent différentes teintes de verts irisés, bleus, d'argent et d'or, tandis que les leucophores reflètent les couleurs de l'environnement, ce qui rend l'animal moins visible.

En ce qui concerne la teinte de bleu dans la vidéo, Ernie Sawyer, une spécialiste des fonds marins à l’aquarium Shedd de Chicago a indiqué à Mental Floss que la pieuvre avait sans doute l’air si bleu parce que le film a été pris sous l’eau,

Sawyer indique que cette espèce de pieuvre en particulier pourrait être devenue blanche pour «apparaître plus grande et se positionner comme une menace pour le plongeur.»

Bel essai, madame la pieuvre, mais ça n’a pas fonctionné.

«Je suis certain que l’allure de la pieuvre était une tentative de surprendre ou de faire peur aux prédateurs, a confié Gordon à nos collègues du Huffington Post États-Unis. Mais dans mon cas, c’est ce qui me gardait près de la pieuvre. Après la troisième fois, par contre, j’ai choisi de laisser la créature en paix.»

Galerie photo Silent lights, l'art en apnée Voyez les images