NOUVELLES
11/02/2015 05:18 EST | Actualisé 13/04/2015 05:12 EDT

L'échec de Target au Canada entraîne 720 mises à pied aux États-Unis et en Inde

CP

TORONTO - Target met à pied 720 employés au sein de ses activités mondiales, une décision que le grand détaillant américain attribue à son expérience décevante au Canada.

La société de Minneapolis, au Minnesota, a annoncé à 550 travailleurs dans cet État qu'ils perdraient leur emploi — des mises à pied immédiates pour 350 d'entre eux.

En outre, 170 emplois dans ses centres de technologie en Inde seront «éliminés avec le temps», a ajouté la société.

Selon une déclaration transmise mercredi par courriel par la porte-parole de Target, Molly Snyder, les postes seront éliminés après la période de liquidation des magasins au Canada.

Target procède actuellement à la liquidation de ses 133 magasins canadiens, dont les fermetures entraîneront en tout la mise à pied de plus de 17 000 employés à travers le pays.

Le détaillant a choisi le mois dernier de mettre fin à son expérience au Canada en raison des mauvaises ventes, qui ont convaincu ses dirigeants qu'il faudrait que s'écoulent plusieurs années avant que les établissements soient rentables.

Le retrait soudain des activités au Canada a inquiété plusieurs partenaires de Target au Canada, des propriétaires immobiliers aux pharmaciens qui occupaient une partie de ses espaces.

Un juge ontarien a approuvé mercredi une entente conclue plus tôt cette semaine entre Target Canada et ses propriétaires immobiliers, au sujet des locaux que le détaillant abandonnera bientôt.

L'entente révisée donnera au détaillant jusqu'à la fin juin pour terminer de vendre les baux de ses magasins.

Tant Target Canada que les propriétaires ont accepté de faire superviser le processus de vente par un tribunal. Cette entente vise entre autres à répondre aux inquiétudes des propriétaires au sujet de l'avenir des espaces inoccupés.

Le détaillant aura jusqu'au 15 mai pour s'entendre sur les ventes et l'opération devra être close d'ici le 30 juin. Si un bail n'est toujours pas vendu d'ici la date limite de juin, les droits retourneront au propriétaire.

Parmi les propriétaires qui détiennent les espaces loués par Target se trouvent notamment RioCan Real Estate Investment Trust (TSX:REI.UN) et Primaris, une division de H&R Real Estate Investment Trust (TSX:HR.UN).

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les chaînes qui pourraient quitter le Canada Voyez les images