NOUVELLES
11/02/2015 03:51 EST | Actualisé 13/04/2015 05:12 EDT

Le patron de Thomson Reuters entrevoit un retour à la croissance

NEW YORK, États-Unis - Le patron de Thomson Reuters (TSX:TRI) a affirmé mercredi que le redressement de ses activités mondiales d'informations professionnelles était presque terminé, ajoutant qu'il s'attendait à voir la croissance effectuer un retour cette année et prendre de la vitesse en 2016.

Selon le chef de la direction de l'entreprise, Jim Smith, 2015 devrait être la première année de croissance interne pour Thomson Reuters depuis le début 2012, malgré l'impact négatif d'ajustements commerciaux qui devront être faits au cours de l'année.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes pour discuter des plus récents résultats de Thomson Reuters, M. Smith a indiqué qu'il faudrait encore une année avant que ne soit complété le redressement de sa division de finance et de risque, qui est en concurrence avec Bloomberg pour la livraison d'information spécialisée et de terminaux pour les investisseurs institutionnels et des firmes d'investissement. Cette division est habituellement responsable d'environ la moitié des revenus d'ensemble de la société.

Thomson Reuters a affiché mercredi un chiffre d'affaires en légère baisse pour son dernier exercice financier et pour son quatrième trimestre clos le 31 décembre, par rapport à l'année précédente.

Les revenus annuels ont totalisé 12,6 milliards $ US en 2014, ce qui représente un recul d'un pour cent par rapport à ceux de 12,7 milliards $ US un an plus tôt. Au quatrième trimestre, les revenus se sont chiffrés à 3,211 milliards $ US, en baisse de 67 millions $, ou deux pour cent, par rapport à la même période en 2013.

Les revenus de la division de finance et de risque ont atteint 6,538 milliards $ US pour l'ensemble de 2014 et 1,597 milliard $ US pour le quatrième trimestre. Les autres principales sources de revenus de l'entreprise sont la division de services légaux, fiscaux et comptables, ainsi que celle des services aux communautés scientifiques.

Le bénéfice annuel ajusté par action s'est établi à 1,85 $ US, en hausse par rapport à 1,54 $ US en 2013, tandis que celui du quatrième trimestre était de 43 cents US, contre 21 cent US un an plus tôt.

Thomson Reuters a précisé que les fluctuations des taux de change avaient grugé 2 cents US de son bénéfice ajusté par action, tandis pour l'exercice 2014 que pour le quatrième trimestre.