NOUVELLES
11/02/2015 04:54 EST | Actualisé 13/04/2015 05:12 EDT

La Bourse de Toronto garde un oeil sur la Grèce et clôture en hausse

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse lundi, les investisseurs ayant gardé un oeil sur la rencontre d'urgence entre les ministres des Finances de la zone euro, qui ont discuté de la situation en Grèce, où le nouveau gouvernement aimerait obtenir un allégement des conditions liées à la dette du pays.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 38,98 points pour terminer la séance avec 15 151,5 points.

Entre-temps, l'aversion au risque, la baisse des cours des matières premières et la spéculation croissante quant à la possibilité que la Banque du Canada réduise de nouveau son taux d'intérêt directeur le mois prochain ont fait reculer le dollar canadien de 0,42 cent US à 79,11 cents US.

Les principaux indices new-yorkais ont pour leur part clôturé sur une note mitigée, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant cédé 6,62 points à 17 862,14 points, pendant que l'indice élargi S&P 500 glissait de 0,06 point à 2068,53 points et que l'indice composé du Nasdaq avançait de 13,54 points à 4801,18 points.

Pour la première fois mercredi, le nouveau gouvernement grec de gauche — élu grâce à une plateforme anti-austérité — avait l'occasion de discuter directement avec les ministres des Finances de la zone euro, dans le cadre d'une rencontre formelle. La Grèce aimerait renégocier les conditions de son plan de sauvetage international avant l'expiration de l'entente actuelle, à la fin février.

À Toronto, le secteur des télécommunications a réalisé la progression la plus importante, soit 1,3 pour cent. L'action de Telus (TSX:T) a gagné 70 cents à 43,54 $ à la veille de la publication des résultats trimestriels du groupe de télécommunications de Vancouver.

Le secteur de l'énergie du TSX a gagné 0,35 pour cent pendant que le cours du pétrole lâchait 1,18 $ US à 48,84 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Les plus récentes données du département américain de l'Énergie ont montré que les réserves américaines avaient crû de 4,9 millions de barils la semaine dernière, ce qui était supérieur aux attentes des analystes, qui visaient plutôt une augmentation de 4,0 millions de barils.

Le cours du pétrole a touché à des creux de six ans, affichant un recul d'environ 50 pour cent par rapport à ses sommets de l'été dernier, en raison d'un important déséquilibre entre l'offre et la demande sur les marchés mondiaux.

Le prix du cuivre a retraité mercredi de 1 cent US à 2,54 $ US la livre à New York, ce qui n'a pas empêché le secteur torontois des métaux et minerais diversifiés de gagner 0,3 pour cent.

Le secteur aurifère du TSX a cédé 1,3 pour cent, le cours du lingot d'or ayant retraité de 12,60 $ US à 1219,60 $ US l'once à New York.