DIVERTISSEMENT
09/02/2015 12:00 EST | Actualisé 09/02/2015 12:11 EST

«Les recettes pompettes» d'Éric Salvail : aux fourneaux avec un «shooter» dans le nez

V télé

Les recettes pompettes d’Éric Salvail, en format de 30 minutes, ça commence ce soir, à 20h30, sur les ondes de V, juste après Ces gars-là. Dans le cadre de son bloc de programmation des Lundis tellement drôles, la chaîne s’offre ainsi un «combo audace» d’une heure, à l’humour un peu plus salé et destiné à un public averti.

On connaît Les recettes pompettes d’En mode Salvail, très populaires sur les réseaux sociaux, où Éric «cuisine» avec une personnalité («cuisiner» étant un bien grand mot) en ponctuant le processus de quelques shooters de vodka, diluée dans l’eau (le ratio exact étant d’un tiers d’eau et de deux tiers de vodka).

Maintenant une émission à part entière, le concept demeure exactement le même. On aurait pu craindre que la sauce soit étirée inutilement, que le produit fini souffre de longueurs et devienne moins drôle parce que moins rythmé que la formule originale. Mais, non. Après avoir vu deux épisodes des Recettes pompettes, ceux où Lise Dion et Xavier Dolan se prêtent au jeu, on peut vous prédire que vous allez beaucoup rire avec cette expérience culinaire légère et divertissante, au moins autant qu’en visionnant les capsules d’En mode Salvail.

En fait, Les recettes pompettes, c’est une émission de cuisine humoristique, que l’aspect de l’alcool rend un tout petit peu plus délinquante, mais si peu. Ça n’a rien d’une beuverie et ça demeure somme toute gentil et très rassembleur. La complicité d’Éric Salvail avec ses invités rend le tout très convivial ; on se dit d’ailleurs, en le regardant taquiner ses «assistants-chefs», que ce ne sont pas tous les animateurs qui seraient capables d’obtenir une telle confiance et un tel laisser-aller de la part de leurs invités. Et les recettes concoctées ont même l’air mangeables!

recettespompettes

Confidences étonnantes

Invitée généreuse et parfaite pour ce genre de folie, Lise Dion est très amusante dans la première demi-heure de la saison, qui sera présentée ce soir. L’humoriste n’hésite pas à monter dans un escabeau, talons hauts aux pieds, pour ajouter un peu de sel à la pâte de la tarte aux pommes, fraises et cerises qu’elle espère rendre appétissante, partage l’un de ses trucs antivieillissement – se recouvrir le visage de «saran wrap» - et ouvre les ronds de poêle avec sa poitrine. Rien de moins!

Dans le cas de Xavier, c’est le jeune réalisateur lui-même qui a interpellé Éric Salvail sur Twitter après avoir vu le segment des Recettes pompettes à En mode Salvail, pour lui demander de participer. «Je bois comme un trou, en plus!», a plaidé Xavier dans son micro-message. Et le créateur de Mommy lâche véritablement son fou en s’affairant à préparer son pâté chinois au canard confit et maïs caramélisé (un plat en l’honneur de Mommy, un hommage à toutes les mères du Québec, précisera Éric Salvail). Plein d’autodérision, le cinéaste plonge entre autres sa tête dans un plat de craquelins «Goldfish», mais se permet aussi d’insulter avec virulence Éric Salvail sur ses compétences aux fourneaux. On a peine à croire que les deux hommes ne s’étaient jamais rencontrés auparavant.

On a rehaussé Les recettes pompettes d’effets visuels sympathiques, comme des explications ou l’énumération des étapes de la recette à l’écran, ce qui rend l’ensemble très dynamique. On a aussi ajouté des segments comme «l’appel pompette» ou l’entrevue «autour du four». En cours de processus, Éric et son partenaire empoignent le téléphone pour passer un coup de fil à un camarade du milieu artistique. Et, dans l’entretien «autour du four», ils sont assis près du poêle, dans le noir, et éclairés par la seule lumière du four où cuit la création culinaire, le temps d’une entrevue sérieuse, ce qui s’avère certainement le moment le plus surprenant de ces Recettes pompettes. Lise Dion s’y confie à propos de son poids et Xavier Dolan, au sujet de son enfance dans un monde d’adultes et de ses peines d’amour les plus déchirantes. Une portion qui n’a rien de cocasse et qui se révèle même touchante.

recettes pompettes 2

Consommation responsable

Le reste de l’hiver, Éric Salvail mitonnera un Pad Thaï au poulet et crevettes flambées avec Guylaine Tremblay, une lasagne bolognaise avec Louis-José Houde et un soufflé au chocolat avec Mario Tessier. Louis Morissette, Charles Lafortune et le duo Philippe Laprise – Pierre Hébert joueront aussi les cuistots d’un jour.

Il faut environ deux heures complètes de tournage pour enregistrer une Recette pompette, dans les cuisines de la boutique SieMatic, au Quartier Dix30, à Brossard. On tourne un épisode par semaine. Notons que Les recettes pompettes seront complètement évacuées d’En mode Salvail tant que l’émission sera en ondes.

Que les inquiets se rassurent : Les recettes pompettes ne fait pas la promotion de l’abus d’alcool. Un panneau «13 ans et +» sera affiché aux retours des pauses publicitaires, un avertissement comique est émis en ouverture et, à la fin, on voit Éric Salvail accompagner son invité à un taxi.

«Depuis le début des Recettes pompettes, on prône la responsabilité, explique Nathalie Brigitte Bustos, directrice de la programmation de V. C’est de la télévision, et on le fait de façon responsable.»

«On fait attention à notre consommation, jure Éric Salvail. C’est comme si on mettait une caméra dans la cuisine de quelqu’un, un vendredi ou un samedi soir, pendant un souper entre amis.»

D’autres pays, comme la Scandinavie, les États-Unis et l’Italie se sont montrés intéressés à acheter le canevas des Recettes pompettes.

Les recettes pompettes, le lundi, à 20h30, à V, dès ce soir, 9 février.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter