Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'écrivaine algérienne Assia Djebar, élue à l'Académie française en 2005, est décédée à l'âge de 78 ans

Assia Djebar est morte. L'écrivaine algérienne d'expression française, élue à l'Académie française en 2005, est décédée samedi 7 février à l'âge de 78 ans, rapporte El Watan, le quotidien algérien auquel la fille d'Assia Djebar a annoncé la nouvelle et qui la décrit comme une "intellectuelle majeure".

Selon El Watan, "la famille est en contact avec l’ambassade d’Algérie en France et le Ministère de la Culture pour le rapatriement du corps de la défunte en Algérie conformément à ses vœux" et elle "sera enterrée au cimetière de Cherchell aux côtés de son père et de son frère Mohamed".

Traduite dans 21 langues, Assia Djebar est une écrivaine dont la notoriété va bien au-delà de la France et du Maghreb, qui a écrit aussi bien des romans que des nouvelles, des poèmes et des essais. En 2005, l'auteure de "Loin de Médine" ou "Femmes d'Alger dans leur appartement" a été élue au fauteuil 5 de l'Académie française, succédant à Georges Vedel.

Elle vivait entre la France et les Etats-Unis, où elle enseignait la littérature française.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2015

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.