NOUVELLES
23/01/2015 05:05 EST | Actualisé 23/01/2015 05:08 EST

France: le numéro Charlie Hebdo «des survivants» dépassera les 7 millions d'exemplaires

ASSOCIATED PRESS
In this photo made with a fish-eye lens, people wait to buy the latest issue of Charlie Hebdo newspaper at a newsstand in Rennes, western France, Wednesday, Jan. 14, 2015. In an emotional act of defiance, Charlie Hebdo resurrected its irreverent and often provocative newspaper, featuring a caricature of the Prophet Muhammad on the cover that drew immediate criticism and threats of more violence. The black letters on the front page reads:

Le numéro "des survivants" de Charlie Hebdo, avec une caricature de Mahomet en une, va dépasser les 7 millions d'exemplaires et est déjà en réimpression, a annoncé vendredi le distributeur de l'hebdomadaire satirique français victime d'un attentat le 7 janvier.

D'ici samedi soir, auront été livrés 7 millions d'exemplaires du journal réalisé par les survivants de l'équipe de Charlie Hebdo après l'attentat qui a fait 12 morts. Le distributeur continue à réimprimer ce numéro historique pour en livrer 300 000 autres dès lundi.

Sur les 7 millions d'exemplaires, 6,3 millions auront été livrés au réseau des marchands de journaux français et 700 000 à l'international, a précisé le distributeur, alors que de nouvelles manifestations contre l'hebdomadaire ont eu lieu vendredi en Afghanistan, au Pakistan et au Cachemire indien.

A l'international, le pays le plus demandeur a été la Belgique.

Depuis la sortie de ce numéro historique le 14 janvier, Charlie Hebdo, qui tirait avant l'attentat à 60 000 exemplaires, n'a cessé de revoir à la hausse ses prévisions de vente face à l'engouement des lecteurs, qui ont pris d'assaut les kiosques en signe de solidarité.

L'impression du journal continue donc : dès lundi, 300 000 exemplaires supplémentaires seront distribués, mais cette fois en ne livrant que les magasins qui le réclament, alors que jusqu'ici les 27 000 points de vente en France étaient tous réapprovisionnés quotidiennement.

Toute la semaine, les kiosquiers français ont été en rupture de stock quotidienne, signe que le journal a continué à se vendre très rapidement. "Tout ce qui était distribué était vendu", a souligné le distributeur, Messageries lyonnaises de presse (MLP).

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST