Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Pologne recommande l'extradition de Roman Polanski

PARIS, FRANCE - MARCH 17:  Roman Polanski  attends the ÔLe Bal des VampiresÔ Press Conference at Theatre Mogador on March 17, 2014 in Paris, France.  (Photo by Foc Kan/WireImage)
PARIS, FRANCE - MARCH 17: Roman Polanski attends the ÔLe Bal des VampiresÔ Press Conference at Theatre Mogador on March 17, 2014 in Paris, France. (Photo by Foc Kan/WireImage)

Le parquet de Pologne a requis l'extradition du cinéaste franco-polonais Roman Polanski vers les États-Unis, où il est toujours visé par une plainte pour agression sexuelle en 1977.

La demande a été déposée par les procureurs devant un tribunal régional de Cracovie, dans le sud de la Pologne, a déclaré le parquet mardi dans un communiqué.

« Les suites à donner à ce dossier dépendront du tribunal », a-t-il commenté.

Roman Polanski, qui est âgé de 81 ans, effectue actuellement à Cracovie des repérages en vue d'un prochain film. Il a été interrogé la semaine dernière par les procureurs.

Le réalisateur a plaidé coupable en 1977 de relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, Samantha Geimer. Il a passé 42 jours en prison dans le cadre de son accord avec les procureurs, mais il a fui les États-Unis l'année suivante, craignant que le juge chargé de se prononcer sur sa peine revienne sur l'accord conclu et le renvoie en prison pour plusieurs années.

En 2009, il a été arrêté à Zurich en vertu du mandat d'arrêt lancé contre lui 31 ans auparavant et placé en résidence surveillée. Il a retrouvé la liberté en 2010, les autorités suisses ayant décidé de ne pas l'extrader vers les États-Unis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Roman Polanski

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.