Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des Africains montréalais se mobilisent contre le groupe islamiste Boko Haram

YOLA, NIGERIA - DECEMBER 06: Local hunters known as Vigilantes armed with locally made guns are seen on a pick up truck in Yola city of Adamawa State in Nigeria before they move to border region between Nigeria and Cameroon to support Nigerian army fighting with Boko Haram militants on December 06, 2014. (Photo by Mohammed Elshamy/Anadolu Agency/Getty Images)
YOLA, NIGERIA - DECEMBER 06: Local hunters known as Vigilantes armed with locally made guns are seen on a pick up truck in Yola city of Adamawa State in Nigeria before they move to border region between Nigeria and Cameroon to support Nigerian army fighting with Boko Haram militants on December 06, 2014. (Photo by Mohammed Elshamy/Anadolu Agency/Getty Images)

MONTRÉAL - La diaspora africaine de Montréal se mobilise contre le groupe islamiste Boko Haram, qui aurait fait des milliers de victimes au Nigéria et dans les pays limitrophes.

Un collectif d'Africains montréalais tient dimanche après-midi à la Place Émilie-Gamelin, dans la métropole, une vigile en soutien aux victimes de Boko Haram.

Le porte-parole Serge Guidibi souligne que l'indignation doit être mondiale contre les actes de barbarie posés par ce groupe.

Alors que Paris et Washington évoquent des " crimes contre l'humanité ", les pays d'Afrique de l'Ouest envisagent la création d'une force multinationale pour combattre Boko Haram.

Boko Haram contrôle la quasi-totalité de l'État du Borno, dans le nord-est du Nigeria, où il mène une insurrection depuis six ans. Selon certaines estimations, le groupe aurait tué plus de 13 000 personnes et ses attaques ont fait 1,5 million de déplacés. Le groupe a aussi enlevé des centaines de jeunes filles.

Le collectif montréalais estime qu'il faut d'abord se recueillir et penser aux victimes et à leurs proches. Il souhaite par ailleurs plus "d'actions" pour mettre fin aux atrocités qui sont commises par Boko Haram.

INOLTRE SU HUFFPOST

Attaques do Boko Haram

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.