NOUVELLES
11/01/2015 08:59 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Vidéo de l'État islamique: le Canada sonne-t-il l'alarme inutilement?

OTTAWA - Les autorités canadiennes affirment que le groupe armé État islamique (ÉI) a diffusé une vidéo qui invite ses sympathisants à commettre des attaques dans les pays occidentaux, incluant au Canada, mais une experte américaine soulève des doutes quant à la nouveauté de la vidéo en question.

Rita Katz, directrice du groupe de renseignement SITE, établi à Washington, a écrit dans un gazouillis que la vidéo était une compilation d'ancien matériel de l'ÉI et qu'elle avait été publiée par une source qui n'est pas reliée à l'organisation.

«Le Canada ne se laissera pas intimider et lutte fermement contre les terroristes qui menacent notre paix, notre liberté et notre démocratie, a écrit le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Steven Blaney, dans un communiqué. Les Canadiens doivent demeurer vigilants, mais ils peuvent être assurés que lorsque le secteur de la sécurité et du renseignement reçoit des avertissements crédibles sur une menace en particulier, il travaille avec les partenaires appropriés afin de garantir la sécurité des Canadiens.»

Selon une note de la Gendarmerie royale du Canada, obtenue par La Presse Canadienne, la vidéo de neuf minutes a été diffusée samedi.

Cette note affirme que la vidéo demande aux musulmans de tuer les policiers, les militaires et le personnel d'agences de renseignement en Europe, aux États-Unis, en France, en Australie et au Canada, ainsi que les citoyens des pays qui se sont joints à la coalition contre l'ÉI.

M. Blaney affirme que les agences de sécurité suivent la situation de près et que des mesures sont mises en place pour faire face à n'importe quelle menace.

Cependant, Mme Katz a écrit dans un courriel, dimanche, que le matériel de cette vidéo était tiré de ce qui a été produit l'été dernier.

«C'est un des nombreux exemples où les agences de sécurité ne comprenant pas l'infrastructure des groupes terroristes en ligne font une mauvaise interprétation et sonnent l'alarme inutilement», a-t-elle ajouté.

SITE (Search for International Terrorist Entities) est une organisation de renseignement établie à Washington et considérée comme une autorité en matière de terrorisme international.