NOUVELLES
11/01/2015 02:44 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Ukraine-Russie: Merkel veut des signes de progrès avant un sommet

BERLIN - La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé aux dirigeants de la Russie et de l'Ukraine qu'elle n'était pas disposée à prendre part à un sommet à quatre sur le conflit ukrainien à moins qu'il y ait une occasion de réelles avancées.

Après s'être entretenue avec les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko par téléphone, samedi, Mme Merkel a rencontré dimanche M. Porochenko et le président français François Hollande au Palais présidentiel à Paris.

Les trois leaders se trouvaient dans la capitale française pour participer à un rassemblement en hommage aux victimes des trois jours de violences ayant débuté avec l'attaque contre le journal satirique «Charlie Hebdo».

Des responsables français, ukrainiens et allemands ont confirmé la tenue de la rencontre de 15 minutes, sans fournir plus de détails. Un responsable gouvernemental français a indiqué que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov, qui était aussi à Paris, n'avait pas pris part à la rencontre.

Les dirigeants de l'Allemagne, de la Russie, de l'Ukraine et de la France travaillent à organiser un possible sommet à Astana, au Kazakhstan. Mais le bureau de Mme Merkel a indiqué tard samedi qu'on ignorait si le sommet pourrait avoir lieu.

Dans ses échanges au téléphone avec MM. Poutine et Porochenko, Mme Merkel a tenu à dire qu'il devrait y avoir des progrès dans l'implantation d'un cessez-le-feu maintes fois violé depuis septembre si l'on souhaitait faire de cet éventuel sommet une réussite. La chancelière allemande a affirmé que tous les points de cet accord devaient être respectés.

Les ministres des Affaires étrangères de ces quatre pays se rencontreront à Berlin, lundi.