NOUVELLES
11/01/2015 11:10 EST | Actualisé 11/01/2015 11:10 EST

Propos sexistes: l'Université Dalhousie rejette la plainte de professeurs

CP

La plainte portée par quatre professeurs de l'Université Dalhousie, à Halifax, au sujet d'étudiants en médecine dentaire qui ont publié des propos sexistes et misogynes, est rejetée.

L'Université mène un processus de justice réparatrice dans cette affaire. Les professeurs demandaient que l'Université prenne des mesures punitives plus sévères, dont la suspension, contre les membres du groupe Facebook qui ont publié ces propos.

La direction de l'Université juge que la plainte des professeurs est inadmissible. Elle explique que le code de déontologie des étudiants fait à l'heure actuelle l'objet d'une révision par un comité de la faculté de médecine dentaire, ce qui rend la plainte irrecevable.

Les quatre professeurs ont exprimé leur déception dans une lettre. Selon eux, des mesures plus sévères auraient mieux protégé les personnes blessées par les propos du groupe d'étudiants. De plus, ils déplorent que l'unique processus disciplinaire en cours ait lieu dans la Faculté de médecine dentaire.

Ils se disent toutefois rassurés par la décision de l'Université de créer un groupe de travail externe qui se penchera sur la misogynie et l'homophobie dans la faculté. Ils espèrent que cela contribuera à prévenir d'autres incidents du genre.

Les professeurs refusent de faire plus de commentaires.

L'université Dalhousie a aussi décidé, vendredi, que les 13 membres de la page Facebook en question ne pourront plus assister aux cours avec leurs camarades de classe.

Dans l'une de leurs discussions sur Facebook, des membres du groupe d'étudiants 2015 DDS Gentlemen's Club ont voté sur les femmes avec lesquelles ils aimeraient avoir des relations « sexuelles haineuses ». Ils ont aussi fait des blagues sur l'utilisation de chloroforme sur des femmes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter