NOUVELLES
11/01/2015 07:22 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Malgré les distractions, les Ravens ont démontré du caractère jusqu'à la fin

OWINGS MILLS, États-Unis - Les Ravens de Baltimore ont finalement fait face à un obstacle qu'ils n'ont pu franchir: un retard au pointage lors du quatrième quart d'un match à l'étranger face à la meilleure formation de l'Association américaine en saison régulière, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Jusqu'à ce que la dernière tentative désespérée de Joe Flacco n'échoue sur le dernier jeu dans la rencontre dans un revers de 35-31, samedi, les Ravens ont fait un travail exceptionnel afin de faire fi des distractions au cours de la saison 2014.

La suspension et le congédiement subséquent du porteur de ballon Ray Rice, d'innombrables blessures dans la tertiaire, la perte de l'ailier rapproché Dennis Pitta, blessé, et la suspension de quatre matchs à Haloti Ngata n'ont pas empêché les Ravens d'atteindre les éliminatoires pour une sixième fois en sept ans.

«Le succès que nous avons eu en tant qu'équipe démontre notre caractère, notre capacité à faire face à l'adversité, a déclaré le botteur Justin Tucker, dimanche, alors que ses coéquipiers et lui vidaient leur casier. L'équipe a été capable de bloquer les distractions et se concentrer sur la victoire, l'exécution.»

Le secret?

«Il ne faut pas regarder à gauche ou à droite, il faut regarder le prochain défi qui est droit devant nous», a dit l'entraîneur-chef John Harbaugh.

Malheureusement, il n'y a plus de défi pour les Ravens cette saison, qui ne peuvent que revenir sur les événements de la dernière campagne.

«Il y a eu beaucoup d'adversité, beaucoup de distractions à l'extérieur du terrain, des choses que nous ne pouvions pas contrôler en tant qu'équipe», a déclaré le secondeur recrue C.J. Mosley.

Les Ravens (11-7) ont atteint les éliminatoires lors du dernier jour de la saison régulière, mais une victoire de 30-17 contre les Steelers de Pittsburgh lors du premier tour leur ont donné espoir de prolonger encore un peu plus leur aventure.

Les Ravens ont fourni une belle opposition aux Patriots jusqu'à ce qu'une séquence qui aurait pu faire la différence ait pris fin avec une interception contre Flacco dans la zone des buts.

«C'est la partie difficile, a dit l'ailier défensif Chris Canty. Même sur la dernière séquence, nous avions confiance que Joe réussirait les jeux nécessaires et que nous pourrions quitter le terrain avec notre laissez-passer pour la finale de l'Association américaine.

«Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Nous sommes arrivés à cours et c'est la fin de l'histoire des Ravens lors de la campagne 2014.»