NOUVELLES
11/01/2015 05:17 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Haïti: un accord de dernière minute conclu entre le président et l'opposition

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le président haïtien a annoncé, dimanche soir, avoir conclu un accord de dernière minute avec les leaders de quatre partis de l'opposition après une journée de négociations à huis clos, ce qui pourrait ouvrir la voie à une solution durable pour mettre fin au blocage entourant les élections législatives retardées depuis plusieurs années.

«Par cet accord, nous sommes certains d'arriver à la normalisation de la situation politique dans le pays», a déclaré Michel Martelly dans un hôtel de Port-au-Prince, après ses discussions avec les chefs de l'opposition, notamment le parti Unité de l'ancien président René Préval.

Le président et les élus de l'opposition sont engagés dans un bras de fer politique concernant les élections législatives qui auraient dû avoir lieu en 2011, alors qu'une majorité de sièges du Sénat et l'ensemble des sièges de la Chambre des députés auraient dû être renouvelés.

Après des jours de négociations sans issue avec l'opposition, M. Martelly est finalement arrivé à un consensus dimanche pour tenter de dénouer l'impasse. La loi électorale doit encore être approuvée par les parlementaires et une session extraordinaire est prévue lundi, le Sénat n'ayant pas réussi à atteindre le quorum dimanche soir. Le gouvernement estime maintenant avoir suffisamment d'appuis pour remporter le vote.

Michel Martelly, qui est entré en poste en 2011 et dont le mandat expire l'an prochain, gouvernera le pays par décret si les leaders politiques n'arrivent pas à résoudre la crise en approuvant la loi électorale avant la fin de la journée de lundi.

Le président du Sénat, Simon Desras, a déclaré à l'Associated Press qu'il était optimiste de voir la crise se résoudre dans les 24 prochaines heures.

PLUS:pc