NOUVELLES
10/01/2015 05:29 EST | Actualisé 12/03/2015 05:12 EDT

Veille du Nouvel An à Times Square: un million de gens, aucune contravention

NEW YORK, États-Unis - De toutes les statistiques de la plus récente veille du Nouvel An dans Times Square à New York — un million de fêtards, 2000 livres de confettis, des milliers de policiers et des dizaines de caméras de surveillance —, il y a un chiffre qui sort du lot: zéro, soit aucune contravention pour des infractions mineures.

Aucun constat d'infraction pour consommation d'alcool en public, pour avoir uriné dans un lieu public, pour stationnement en double. Aucune contravention donnée à ces personnes costumées harcelant les touristes pour des photos. Et une seule arrestation pour les crimes mineurs, pour une infraction dans le métro.

Et cela ne s'est pas seulement avéré le 31 décembre. Ce fut le cas pour la semaine entière entourant les festivités du Nouvel An. Durant la semaine de Noël, alors que les rues éclairées par les néons étaient tout aussi bondées, le total de ces infractions a été de 23 — comparativement à plus de 650 par semaine l'année précédente, selon des statistiques de la police.

La veille du Nouvel An dans Times Square est probablement l'exemple le plus frappant d'un ralentissement des forces de l'ordre pour les crimes mineurs au coeur de tensions entre les policiers de première ligne et le maire Bill de Blasio. Le maire est accusé par ceux-ci d'encourager la violence contre les policiers en se rangeant du côté des manifestants depuis la mort par étranglement d'Eric Garner, un homme noir non armé arrêté sous des soupçons de vente de cigarettes illégales.

Plusieurs policiers ont été particulièrement choqués par les commentaires du maire disant qu'il avait prévenu son fils métissé d'être bien prudent dans ses relations avec les forces de l'ordre.

Dans les deux semaines après que deux policiers de New York eurent été abattus dans leur voiture de patrouille, le 20 décembre, par un fugitif qui avait clamé sur Internet vouloir venger les morts dans des interventions policières, les arrestations pour des crimes mineurs dans la ville ont chuté de 61 pour cent. Les citations à comparaître ont été en recul de plus de 90 pour cent.