NOUVELLES
10/01/2015 02:28 EST | Actualisé 10/01/2015 02:28 EST

Une fillette se fait exploser dans un marché au Nigeria

Radio-Canada

Une bombe portée par une fillette âgée d'une dizaine d'années a explosé samedi sur une place de marché très fréquentée de la ville de Maiduguri dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins 16 morts et plus de 20 blessés, apprend-on auprès des services de sécurité.

« Les engins explosifs étaient attachés autour de son corps et la fille n'avait pas l'air d'avoir plus de dix ans », a déclaré un policier.

Des attentats à la bombe ont régulièrement lieu à Maiduguri, capitale de l'État de Borno, au coeur de la zone où évoluent les islamistes de Boko Haram.

Selon les services de sécurité nigérians, la bombe a explosé à 12 h 15 (11 h 15 UTC). Seize corps au moins ont été comptés dans un hôpital en milieu d'après-midi, a déclaré à Reuters Zakariya Mohammed, membre d'une unité civile ayant aidé à transporter les blessés.

Il a cité le chiffre de 27 blessés à l'Hôpital médical de Borno et indiqué que d'autres personnes étaient transférées dans d'autres établissements.

Les États de Borno, Yobe et Adamawa, situés dans le nord-est du Nigeria, sont les plus affectés par l'insurrection de Boko Haram, qui a commencé il y a cinq ans. Ces violences ont fait plus de 10 000 morts l'an dernier.

À 130 km de là, à Damaturu, capitale de l'État de Yobe, l'armée nigériane a réussi à repousser une attaque islamiste vendredi soir, selon des témoins et un journaliste de Reuters.

Par ailleurs, samedi après-midi, deux personnes, interpellées par la police alors qu'elles se trouvaient dans un véhicule, se sont fait exploser au moment d'être emmenées au commissariat, à Potiskum dans l'État de Yobe, selon des habitants témoins du drame.

Les mouvements islamistes en Afrique