POLITIQUE
10/01/2015 08:27 EST | Actualisé 12/03/2015 05:12 EDT

Le ministre Blaney dépose une couronne au siège de Charlie Hebdo

PC

PARIS - Le ministre fédéral de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, Steven Blaney, a déposé samedi une couronne de fleurs aux bureaux du magazine Charlie Hebdo où 12 personnes sont mortes plus tôt cette semaine.

M. Blaney a indiqué à des journalistes qu'il était là pour montrer le soutien des Canadiens aux Français et pour participer à des discussions internationales sur le terrorisme. Il a qualifié l'attentat d'attaque à la liberté et au droit d'expression.

M. Blaney représentera aussi le Canada dimanche, durant une manifestation à Paris à laquelle devraient également se joindre la chancelière allemande, Angela Merkel, le premier ministre britannique, David Cameron, le président français, François Hollande, et d'autres dirigeants européens. Le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille, assistera à la marche au nom de la province.

Une série d'attentats terroristes à divers endroits en France ont fait un total de 17 morts, dont des otages et des policiers, en plus des trois présumés attaquants abattus par la police. Une femme est toujours activement recherchée.

Le premier ministre canadien, Stephen Harper, s'est entretenu avec M. Hollande pour lui offrir les condoléances du Canada après ces attaques tragiques.

Steven Blaney affirme qu'il a rencontré le chef de mission du Service canadien du renseignement de sécurité à Paris. Il rencontrera dimanche son homologue français et le Canada collaborera aussi avec d'autres partenaires.

«Nous travaillons sur un partenariat élargi pour lutter contre les terroristes, et plus spécifiquement les combattants étrangers», a-t-il dit.

«Il y a un partenariat et un partage d'information constants, mais aussi un partage d'expertise technique afin que l'on soit mieux en mesure d'utiliser la technologie, pour s'assurer que l'on sache si ces individus ont d'autres liens ou sont impliqués ailleurs.»

Il a ajouté que le gouvernement canadien avait l'intention de s'assurer que les autorités disposent de tous les outils nécessaires pour lutter contre le terrorisme.

L'arrestation de deux frères d'Ottawa soupçonnés de terrorisme n'est pas reliée aux événements de Paris, a-t-il assuré.

Galerie photo Quelques caricatures de Charlie Hebdo Voyez les images