NOUVELLES
10/01/2015 07:37 EST | Actualisé 12/03/2015 05:12 EDT

Des centaines de New-Yorkais marchent en solidarité avec la France

NEW YORK, États-Unis - Des centaines de personnes ont bravé le froid, samedi, à New York, afin d'honorer les victimes de l'attentat contre le journal satirique «Charlie Hebdo», à Paris.

Les marcheurs ont convergé vers le parc Washington Square, brandissant des crayons et leurs affiches avec le fameux slogan «Je suis Charlie». Les organisateurs voulaient ainsi démontrer la solidarité des New-Yorkais à l'égard des Français, alors que les trois jours de violence ont fait 17 morts, en plus des trois assaillants.

Olivier Souchard, un Français d'origine qui a déménagé à New York, a voulu rappeler que l'attaque avait porté atteinte directement à la liberté d'expression. Il craint d'ailleurs qu'avec cet événement, les dirigeants soient tentés d'enfreindre les libertés des gens pour assurer la sécurité.

Ces caricatures sont fondamentales pour les Français, a-t-il expliqué, se frappant sur le coeur. Il croit que «Charlie Hebdo» n'aurait pas pu exister aux États-Unis, où les gens ne veulent pas trop déranger, selon lui.

M. Souchard a d'ailleurs été en contact avec son ami Philippe Lançon, un chroniqueur de l'hebdomadaire qui se remet d'une opération après avoir été blessé au visage lors de l'attaque.

Le rassemblement à New York s'est tenu quelques heures après que des centaines de milliers de Français eurent déferlé dans plusieurs villes de la France. De Toulouse, au sud, à Rennes, à l'Ouest, des foules ont envahi les rues pour commémorer les victimes des attaques des derniers jours.

Une immense marche est d'ailleurs organisée dimanche, à Paris, où 2000 policiers supplémentaires ont été déployés pour sécuriser les lieux. Des dirigeants du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) et de la Ligue arabe sont notamment attendus.