Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

#JeSuisKouachi: des internautes interpellent Twitter pour bloquer les comptes d'extrémistes

Des internautes du monde entier s'indignent devant l'utilisation de #JeSuisKouachi sur Twitter.

Au Québec, Djemila Benhabib a été l'une des premières à demander au réseau social de bloquer ce mot-clic utilisé par des sympathisants des frères Kouachi, qui ont abattu 12 personnes mercredi à Charlie Hebdo.

Certains tweets #JeSuisKouachi ou #JeSuisCoulibaly, au nom des trois suspects tués vendredi par les forces policières françaises, sont accompagnés d'appels à la vengeance et d'incitations à la haine. D'autres glorifient les actes de ces "martyrs".

"Les frères Kouachi ont été tués sans procès! Est-ce vraiment juste?"

Anonymous a dévoilé une liste de comptes Twitter de jihadistes, vendredi, dans le cadre de son opération de vengeance.

Mercredi, ils ont réitéré leur volonté de combattre «les ennemis de la liberté d'expression» qui bafouent ce droit «par l'obscurantisme et le mysticisme».

«La liberté d'expression et d'opinion est une chose non négociable, s'attaquer à elle, c'est s'attaquer à la démocratie. Attendez-vous à une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement.»

Les internautes sont invités à signaler ces comptes pour qu'ils soient supprimés. Mais les interventions d'Anonymous pourraient nuire au travail des enquêteurs sur l'attentat de Charlie Hebdo.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.