NOUVELLES
09/01/2015 08:22 EST | Actualisé 11/03/2015 05:12 EDT

Les Seahawks veulent stopper la malédiction des champions en titre

SEATTLE - Voici ce qui semble différencier les Seahawks de Seattle, champions en titre du Super Bowl, des autres: ils semblent avoir perfectionné la mentalité de ne pas voir un match plus gros qu'un autre.

Si d'autres équipes admettent l'importance particulière d'un moment, les Seahawks brillent en gardant un bel équilibre d'un moment à l'autre.

«Je me dis: "C'est la même chose pour nous. Ça ne va pas être différent. Ça va être un autre match de football. Ce sera nous contre vous", a déclaré le secondeur des Seahawks Bruce Irvin. C'est qui est le plus important. Notre approche est différente. Pete (Carroll) nous a amené à un niveau supérieur, ce que plusieurs ignorent.»

Cette approche sera testée samedi quand les Seahawks (12-4) accueilleront les Panthers de la Caroline lors du deuxième tour des éliminatoires de l'Association nationale. En plus d'affronter un adversaire ayant des forces similaires, les Seahawks voudront casser la tendance des dernières années.

Aucun champion en titre du Super Bowl a remporté un match éliminatoire la saison suivante depuis les Patriots de la Nouvelle-Angleterre en janvier 2006. Trois champions en titre ont depuis obtenu un laissez-passer pour le deuxième tour, simplement pour être surpris par un adversaire ayant joué la semaine précédente. Le plus récent cas remonte à 2011, quand les Packers de Green Bay, qui avaient compilé un dossier de 15-1, avaient été battus à domicile par les Giants de New York.

Les Seahawks espèrent donc mettre fin à cette malédiction, en plus d'envoyer les Panthers (8-8-1) en vacances.

«Nous approchons ce match comme les autres. Pour nous, chaque match en est un de championnat et celui de cette semaine n'est pas différent», a dit le demi de coin des Seahawks Richard Sherman.

Les Seahawks ont remporté leurs six dernières parties, transformant un début de saison ordinaire avec six victoires en 10 matchs en un deuxième championnat de la section Ouest de la Nationale et le premier rang dans l'Association. Ils ont également remporté leurs trois dernières parties de saison régulière face aux Panthers.

Cependant, les Panthers trouvent toujours le moyen de compliquer la vie des Seahawks. Aucune de ces trois rencontres n'a été décidée par plus de cinq points et aucune des deux équipes n'a marqué plus de 16 points.

Les Panthers tenteront de devenir la première équipe à atteindre la finale d'association après s'être qualifiée pour les éliminatoires avec une fiche perdante. Les Seahawks peuvent sympathiser avec les Panthers, eux qui avaient terminé au sommet de leur section en 2010 avec un dossier de 7-9 et qui avaient battu les Saints de La Nouvelle-Orléans avant de s'incliner contre les Bears de Chicago.

«La vérité, c'est que la manière dont vous vous qualifiez importe peu. Vous vous qualifiez, et qui sait ce qui peut se produire par la suite, a déclaré l'entraîneur-chef des Panthers Ron Rivera. C'est ce qui était arrivé aux Seahawks il y a quelques années. Ils avaient trouvé leur rythme au bon moment et c'est que nous nous disons présentement. Nous sommes sur une lancée, nous avons gagné un match éliminatoire à domicile, et nous voulons poursuivre l'aventure.»