POLITIQUE
09/01/2015 11:24 EST

Le député néo-démocrate Yvon Godin ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales

CP

Le député néo-démocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon les sources de CBC.

Le député avait déjà laissé présager son départ en 2013. Il avait avoué pour la première fois qu'il n'était pas certain de se porter candidat de nouveau.

À ce moment, il se donnait environ un an avant les élections pour faire connaître clairement ses intentions.

Une carrière prolifique

L'ancien mineur a été élu pour la première fois en 1997 dans la circonscription Acadie-Bathurst. Il est resté invaincu au cours des élections suivantes, remportant son siège en 2000, 2004, 2006, 2008 et 2011.

Sa popularité ne s'est jamais essoufflée. Lors des dernières élections, il a gagné son siège par 32 067 voix, loin devant son plus proche adversaire, le conservateur Louis Robichaud, qui avait eu 7456 votes. M. Godin avait recueilli 69,7 % des voix.

Son passage a fait plusieurs victimes politiques. Il a défait de grosses pointures comme l'ancien ministre de la Défense Doug Young, l'ex-vice-première ministre du Nouveau-Brunswick Marcelle Merserau ainsi que Bernard Thériault et Serge Rousselle.

Le néo-démocrate a été nommé whip en chef de son parti de 2000 à 2011. Il est actuellement le porte-parole du NPD en matière de langues officielles.

Très engagé dans sa communauté, il a notamment défendu avec ardeur la cause des travailleurs saisonniers en Atlantique lors de la réforme de l'assurance-emploi.

Avant de se lancer en politique, il a également été président du syndicat des Métallurgistes unis, au sein duquel il a négocié 37 conventions collectives avec la province.

En 2003, il a reçu le grade de chevalier de l'Ordre de la Pléiade, de l'Ordre de la Francophonie et du Dialogue des cultures pour sa contribution au sein de la Francophonie canadienne.