NOUVELLES
09/01/2015 02:17 EST | Actualisé 11/03/2015 05:12 EDT

David Lemieux n'a plus d'entente de promotion avec Groupe Yvon Michel

MONTRÉAL - Le boxeur David Lemieux a décidé de ne pas reconduire l'entente de promotion qui le liait à Groupe Yvon Michel.

La décision de GYM de se rapprocher de la chaîne câblée américaine Showtime — et par conséquent de s'éloigner de HBO — pour la présentation des combats de ses protégés est directement liée à celle du poids moyen, qui est représenté par Eye of the Tiger Management (EOTTM), de l'homme d'affaires Camille Estephan.

«Cette décision n'a rien à voir avec GYM, mais tout à voir avec les adversaires qu'on recherche pour David, a expliqué Estephan en entrevue avec La Presse Canadienne. David est rendu à une étape où il veut affronter les meilleurs boxeurs de la division chez les poids moyens et la voie que GYM a prise n'est pas celle que l'on préconise.

«Pour être totalement transparent, c'est qu'il y a beaucoup de politique dans la boxe aujourd'hui, surtout en ce qui a trait aux ententes avec les réseaux de télévision. Nous, les adversaires qu'on recherche ne sont pas disponibles via GYM.»

Ce qu'Estephan tente d'expliquer en ménageant tout le monde, c'est que Lemieux (33-2, 31 K.-O.) veut se mesurer à des boxeurs comme Canelo Alvarez, Miguel Cotto et Gennady Golovkin, tous sous contrat avec HBO.

«C'est un facteur important, a admis Estephan. Pas le seul, mais il est important.»

Un autre facteur est l'argent. Les détails financiers de ce pacte avec GYM ne semblaient plus faire l'affaire du boxeur de 26 ans, qui a reçu plusieurs offres depuis son combat du 6 décembre dernier, face à Gabriel Rosado, présenté à Brooklyn. Sa victoire par arrêt de l'arbitre au 10e round a fait ouvrir les yeux de plusieurs partenaires potentiels, qui ont tous contacté Estephan au cours des dernières semaines.

«On a beaucoup d'offres sur la table, c'est sûr, a ajouté Estephan. Mais il n'y a pas mille adversaires possibles à ce niveau-là. On veut amener les Alvarez, Cotto et Golovkin à David, et autant que possible à Montréal. Alors on regarde ce qu'on peut faire pour aller chercher ces combats-là.»

Mais EOTTM ne ferme pas la porte à une association ultérieure avec GYM. Estephan stipule d'ailleurs que Lemieux a donné la chance à GYM de lui proposer un nouveau pacte avant tout autre partenaire, ajoutant que Lemieux a livré au moins un combat lors d'une soirée organisée par GYM sans avoir de contrat.

«Le contrat avec GYM est terminé depuis quelques temps, mais on a continué à travailler avec eux, a noté Estephan. Je ne veux pas rentrer dans les détails, mais on a donné la chance au coureur.

«C'est simplement une décision pour que David profite des meilleures opportunités dans sa carrière et on doit faire notre choix bientôt.»

Yvon Michel, président de GYM, n'a pas retourné les appels de La Presse Canadienne. Sur son compte Twitter, il a indiqué: «Désolé si je ne répond pas a vos appels dans le dossier de David Lemieux. Nous sommes à analyser la situation et évaluer nos options. (...) Heureux de savoir qu'après ses 35 combats avec nous il est maintenant prêt!».

Lemieux a remporté ses huit derniers combats, dont sept avant la limite. Son prochain combat n'a pas encore été annoncé. Entre-temps, le Montréalais devra se présenter en cour le 10 avril prochain pour répondre à des accusations de voies de fait et de méfait.