NOUVELLES
08/01/2015 05:35 EST | Actualisé 08/01/2015 07:08 EST

Une policière est tuée à Montrouge, en périphérie de Paris

Cordons are seen near a municipal police car at the site of a shooting on the morning of January 8, 2015 in Montrouge, south of Paris. A policewoman and a city employee were seriously hurt on January 8 after a man fired on them with an automatic rifle outside Paris, police said, but no link has yet been established with the deadly magazine attack on January 7. The gunman is still on the run, said Interior Minister Bernard Cazeneuve -- who rushed to the scene -- contradicting information given earlier by a source close to the case, who said the suspect had been detained.  AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD        (Photo credit should read KENZO TRIBOUILLARD/AFP/Getty Images)
KENZO TRIBOUILLARD via Getty Images
Cordons are seen near a municipal police car at the site of a shooting on the morning of January 8, 2015 in Montrouge, south of Paris. A policewoman and a city employee were seriously hurt on January 8 after a man fired on them with an automatic rifle outside Paris, police said, but no link has yet been established with the deadly magazine attack on January 7. The gunman is still on the run, said Interior Minister Bernard Cazeneuve -- who rushed to the scene -- contradicting information given earlier by a source close to the case, who said the suspect had been detained. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD (Photo credit should read KENZO TRIBOUILLARD/AFP/Getty Images)

La policière française blessée jeudi dans une fusillade à Montrouge, à la périphérie sud de Paris, est décédée dans la matinée et une autre personne blessée, un employé municipal, se trouve dans un état jugé sérieux, a-t-on appris de sources policières.

Au lendemain de l'attentat contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo qui a fait 12 morts mercredi à Paris, un homme porteur d'un gilet pare-balles, d'une arme de poing et d'un fusil mitrailleur, a ouvert le feu.

L'auteur de cette attaque est toujours en fuite, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a quitté en urgence la réunion de crise organisée autour du président François Hollande pour se rendre sur les lieux, situés de l'autre côté du périphérique parisien.

Un homme de 52 ans a été interpellé peu de temps après la fusillade. "Visiblement ce n'était pas le bon. L'homme que l'on recherche s'est enfui à bord d'une Clio qui vient d'être retrouvée à Arcueil" près de Paris, a précisé une source policière.

A Montrouge, le périmètre de sécurité qui avait été mis en place a été élargi. La Brigade de recherche et d'intervention de la police est sur place, "lourdement équipée", "la tension est palpable", selon des journalistes de l'AFP présentes sur place.

Il n'y a à ce stade "pas de lien établi avec l'attentat de Charlie Hebdo", ont déclaré des sources proches du dossier.

Peu avant 07H00 GMT, un accident de la circulation a lieu entre deux véhicules. La police municipale et la voirie sont appelées sur les lieux. Peu après, des coups de feu éclatent. Une policière municipale est touchée au niveau de la gorge et l'agent de la voirie est également grièvement blessé, selon les premiers éléments de l'enquête.

C'était "une scène de panique", a relaté un habitant de la rue, Ahmed Sassi, 38 ans. Il explique avoir été réveillé par "deux détonations". Depuis la fenêtre de sa cuisine, il raconte avoir vu "un policier debout dans la rue. Un homme en habit sombre lui a tiré dessus à bout portant, tout en continuant à courir".

Bernard Cazeneuve a appelé à la "maîtrise" et au "sang-froid", pour faciliter "le dénouement des enquêtes en cours dans les meilleurs conditions".

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Unes en hommage à Charlie Hebdo