NOUVELLES
08/01/2015 03:58 EST | Actualisé 10/03/2015 05:12 EDT

Carey Price dit jouer pour la meilleure formation du Canadien depuis son arrivée

Getty Images

BROSSARD, Qc - Carey Price attribue ses succès personnels au fait qu'il estime faire partie cette saison de la meilleure formation du Canadien depuis son arrivée dans la LNH en 2007.

«C'est possiblement la meilleure équipe pour laquelle j'évolue depuis mes débuts, a déclaré le gardien âgé de 27 ans, jeudi. Défensivement, nous préconisons un style très structuré. Tout le monde s'implique et est dédié à la cause. Ç'a une influence positive sur mes statistiques», a-t-il ajouté humblement.

Price est en voie de connaître sa plus fructueuse saison dans la LNH, à sa huitième campagne. Il présente une fiche de 22 victoires et de 10 défaites, une moyenne de buts accordés par match de 2,20 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 92,7 pour cent. Des chiffres éloquents qui le placent, dans chacune de ces trois catégories, dans le trio des meilleurs gardiens de la LNH.

Ce n'est qu'une moitié de saison, ou presque, mais on commence à parler de lui comme d'un candidat pour l'obtention des trophées Hart (joueur par excellence) et Vézina (meilleur gardien).

«C'est encore très tôt pour parler de ça, a-t-il répondu. La saison est encore longue. Il reste beaucoup de hockey à jouer. Je dois continuer dans la même voie, j'imagine.»

Price a avoué avoir connu une première moitié de saison très satisfaisante et fort agréable sur le plan personnel. Mais a ajouté qu'il ne veut surtout pas s'asseoir sur ses lauriers. Pour lui, le défi est de continuer d'offrir un rendement constant et d'avoir du plaisir.

«J'essaie à tous les matchs de donner la chance à l'équipe de l'emporter, a-t-il affirmé. Il y a toujours de la place pour de l'amélioration. C'est comme le golf, ou pour n'importe quelle autre discipline sportive, on peut toujours s'améliorer. J'imagine que si je réalisais 82 blanchissages dans une saison, ce ne serait pas le cas. Un fait demeure: si vous ne vous améliorez pas, d'autres le feront. C'est mon approche personnelle et c'est celle que nous avons comme groupe.»

Sekac la surprise

Price n'a pas voulu noter la performance du Canadien en première moitié de saison, sur une échelle de 1 à 10. Mais il a soutenu que l'équipe ne surprend plus personne dans la LNH en raison des succès qu'elle connaît depuis deux saisons.

«Ça se passe très bien jusqu'à maintenant, nous jouons avec confiance. Le défi est de poursuivre dans la même voie et de ne pas être satisfait de ce que nous avons accompli. Nous devons continuer de progresser.»

Le Canadien s'est forgé son identité propre cette saison, malgré les nombreux changements que le directeur général Marc Bergevin a effectués.

«Nous formons un bon groupe, très uni. Les vétérans font vite se sentir à l'aise les nouveaux arrivants, a relevé Price. Ils ont tous apporté une contribution à nos succès.»

Le gardien a vite identifié l'attaquant recrue Jiri Sekac comme la plus agréable surprise.

«Jiri nous apporte beaucoup de vitesse. C'est un atout additionnel. Il s'est bien fondu dans le groupe. Le début de la saison a été peu commode pour lui, mais il a persévéré. Il s'avère un bon rouage pour l'équipe.»

Le Tchèque âgé de 22 ans a pris part aux six premiers matchs de l'équipe, avant d'être laissé de côté dans les sept suivants, entre les 21 octobre et 4 novembre. Il s'est bien ressaisi par la suite, et il montre un dossier de sept buts et de huit passes en 33 matchs.

«On peut toujours faire mieux, mais je suis heureux d'aider l'équipe, a commenté Sekac. J'ai joué presque tous les matchs, je suis content de ça. C'était difficile en début de saison. Ce que j'ai trouvé le plus dur, ç'a été l'ajustement au style de jeu nord-américain.»

Se félicitant d'avoir choisi le Canadien parmi les nombreuses équipes qui lui ont fait de l'oeil, Sekac a dit retirer une satisfaction particulière d'avoir pu faire sa place au sein d'une équipe de premier plan dans la LNH.

«Je suis satisfait jusqu'à maintenant, en espérant que je connaisse une deuxième moitié de saison tout autant satisfaisante, sinon meilleure.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Match Canadien de Montréal vs Lightning de Tampa Bay, 6 janvier 2015