NOUVELLES
08/01/2015 05:38 EST | Actualisé 08/01/2015 05:42 EST

L'écrivain Michel Houellebecq suspend la promotion de «Soumission» après l'attentat

MIGUEL MEDINA via Getty Images
French writer Michel Houellebecq poses on November 5, 2014 during his photo exhibition 'Before Landing' at the Pavillon Carre de Baudouin in Paris. AFP PHOTO/MIGUEL MEDINA (Photo credit should read MIGUEL MEDINA/AFP/Getty Images)

L'écrivain français Michel Houellebecq a suspendu jeudi la promotion de son roman Soumission, accusé par ses détracteurs de véhiculer l'islamophobie, après la mort d'un de ses amis dans l'attentat contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo, a annoncé son agent.

Il a été "profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris", économiste de gauche et actionnaire du journal, a déclaré François Samuelson à l'AFP.

Il "quitte Paris pour se mettre au vert, à la neige", a ajouté son éditeur Flammarion.

Bernard Maris admirait profondément Houellebecq, y voyant un analyste lucide du libéralisme, au point de lui avoir consacré un ouvrage, "Houellebecq économiste", paru l'an dernier.

La Une de Charlie Hebdo, le jour de l'attentat, représentait une caricature de Michel Houellebecq et plusieurs pages étaient consacrées à "Soumission" qui imagine une France gouvernée par un parti musulman en 2022.

Qualifié tour à tour de "sublime" ou "d'irresponsable", ce roman de 300 pages a suscité une avalanche de commentaires, les plus critiques l'accusant d'alimenter l'islamaphobie et de participer à la montée en puissance du parti d'extrême droite Front National en France.

L'écrivain français, habitué aux polémiques qui ont accompagné la sortie de chacun de ses romans, était omniprésent dans les médias cette semaine pour promouvoir son dernier livre.

Michel Houellebecq s'était installé en Irlande pendant plusieurs années après le succès de son roman "Les Particules élémentaires" (1998) et vit aujourd'hui à Paris.

Selon François Samuelson, Houellebecq ne bénéficie pas actuellement d'une protection policière.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 12 victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo