NOUVELLES
08/01/2015 06:48 EST | Actualisé 10/03/2015 05:12 EDT

Des imams et le Vatican condamnent l'attaque contre le journal Charlie Hebdo

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Des imams français et le Vatican se sont unis pour condamner l'attentat perpétré dans les bureaux du journal «Charlie Hebdo», soulignant l'importance de la liberté d'expression dans le monde.

Les quatre dirigeants musulmans — en visite au Vatican cette semaine — se sont joints au pape François en dénonçant la «cruauté» et la «violence aveugle» de l'attaque, selon un communiqué publié par le Vatican, jeudi.

Dans une déclaration signée par un cardinal français et les quatre imams, ils ont encouragé les croyants de toutes les religions à s'unir pour démontrer leur solidarité envers les victimes et leurs proches. Ils ont ajouté que le dialogue était la meilleure façon d'éliminer les préjugés entre les religions.

Un monde sans liberté d'expression serait «dangereux», selon eux. Ils ont toutefois invité les médias à présenter des informations «respectueuses» sur les religions et leurs croyants.

Le cardinal français Jean-Louis Tauran, qui préside le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, et les imams Djelloul Seddiki, Tariq Oubrou, Azzedine Gaci et Mohammed Moussaoui, qui représentent plusieurs mosquées de France, ont participé à la rédaction de la déclaration.

Jeudi matin, le pape François a célébré une messe en mémoire des victimes, demandant aux fidèles de prier pour eux.

«Nous demandons aussi à ce que Dieu change le coeur des cruels», a ajouté le souverain pontife.

Le compte Twitter du pape affichait d'ailleurs le mot-clic «#prièrespourParis».

Depuis le règne du pape Benoît XVI, le Vatican tente de se rapprocher de la communauté musulmane. Le pape François est aussi reconnu pour avoir fait la promotion du dialogue interreligieux.

Jeudi, le pape s'est aussi entretenu avec des représentants de la communauté des yézidis, qui est la cible d'attaques du groupe armé État islamique dans le nord de l'Irak. La délégation a informé le pape des atrocités que subit son peuple, le remerciant pour son appui soutenu.