DIVERTISSEMENT
08/01/2015 05:25 EST

Charlie Hebdo: les réseaux de télévision modifient leur programmation (PHOTOS)

Courtoisie Radio-Canada

Plusieurs réseaux de télévision québécois ont réagi à la fusillade qui a coûté la vie à 12 personnes au journal Charlie Hebdo mercredi, et ont modifié leur programmation afin d’honorer la mémoire des victimes.

C’est dur d’être aimé par des cons - Radio-Canada

Ce soir, TV5 présente à 20h une édition unique d’Envoyé spécial. Les animatrices Guilaine Chenu et Françoise Joly tenteront de cerner tous les tenants et aboutissants du drame à travers des reportages et des entrevues. Envoyé spécial prendra exceptionnellement la case-horaire de l’émission Des racines et des ailes, qui ne sera pas diffusée ce soir.

Radio-Canada

À Radio-Canada, le long-métrage documentaire C’est dur d’être aimé par des cons, de Daniel Leconte, sera en ondes vendredi, à 23h, et rediffusé à RDI, dimanche, à 21h30. C’est dur d’être aimé par des cons montre les tribulations du procès intenté en 2007 par La Mosquée de Paris, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et la Ligue Islamique Mondiale à Charlie Hebdo pour les caricatures du prophète Mahomet, qui avaient fait beaucoup de bruit partout dans le monde. Plusieurs victimes de l’attentat, dont les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, et l’économiste et journaliste Bernard Maris, tous décédés, et le dessinateur Riss, blessé, ont la parole dans le document.

Du côté de Second regard, dimanche, à 13h30, on repassera une enquête réalisée en 2008. L’animateur et journaliste Alain Crevier et le réalisateur Stéphan Gravel s’étaient rendus dans les locaux de Charlie Hebdo, qui allaient plus tard être détruits par un incendie criminel, en 2011. Le rédacteur en chef de l’époque, Philippe Val, et le dessinateur Cabu avaient défendu avec conviction devant la caméra leur position fondée sur la liberté de presse dans une société démocratique. La philosophe Élisabeth Badinter et des musulmans dissociés de la démarche de la Grande Mosquée de Paris, dont le journaliste Mohamed Sifaoui, le chanteur Rachid Taha et l’anthropologue Malek Chebel, y avaient également témoigné, tout comme le Recteur de la Grande Mosquée, Dalil Boubakeur, qui avait défendu la poursuite de Charlie Hebdo par son institution. RDI proposera à son tour cette édition de Second regard dimanche, à 22h30.

ARTV

Enfin, ARTV se joint au mouvement en relayant le documentaire Caricaturistes – Fantassins de la démocratie sans pauses publicitaires, samedi, de 13h à 15h, et dimanche, de 19h à 21h. L’œuvre de la réalisatrice Stéphanie Valloatto, très récente, puisqu’elle date de 2014, esquisse le portrait de 12 caricaturistes provenant des quatre coins du monde et qui, «armés» seulement de leur crayon, s’acharnent à défendre la démocratie. Ils sont de France, de la Chine, de la Russie, des États-Unis, du Venezuela, du Mexique, de l’Algérie, de la Tunisie, d’Israël, de Palestine, de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, et ils s’attaquent, avec leurs dessins, à la religion, l’économie, la finance, la politique et la guerre, testant en permanence les limites sociales et politiques de leur pays. Une version courte de Caricaturistes – Fantassins de la démocratie pourra être vue à RDI le mercredi 14 janvier, à 20h.

LIRE AUSSI:

» Qui sont les trois suspects?

» Que va devenir Charlie Hebdo?

» Le macabre commerce de «Je suis Charlie»

» Le maire de Saguenay Jean Tremblay blâme le diable

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter