NOUVELLES
07/01/2015 12:38 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

Alouettes de Montréal : Tom Higgins finaliste au titre d'entraîneur-chef de l'année dans la LCF

TORONTO, ON - OCTOBER 18:  Head Coach Tom Higgins of the Montreal Alouettes looks on as his team faces the Toronto Argonauts during their game at Rogers Centre on October 18, 2014 in Toronto, Canada. (Photo by Dave Sandford/Getty Images)
Dave Sandford via Getty Images
TORONTO, ON - OCTOBER 18: Head Coach Tom Higgins of the Montreal Alouettes looks on as his team faces the Toronto Argonauts during their game at Rogers Centre on October 18, 2014 in Toronto, Canada. (Photo by Dave Sandford/Getty Images)

MONTRÉAL - Tom Higgins est finaliste pour l'obtention du titre de l'entraîneur-chef de l'année.

Celui qui a complété une première saison à la barre des Alouettes de Montréal fera la lutte à John Hufnagel, des Stampeders de Calgary, et Chris Jones, des Eskimos d'Edmonton, pour l'obtention du trophée Annis-Stukus, dont le gagnant sera dévoilé le 21 janvier, dans le cadre du congrès annuel de la LCF.

La Ligue canadienne de football a annoncé mercredi les trois candidats en lice, retenus à la suite d'un scrutin mené auprès de des 65 membres des Chroniqueurs de football du Canada (CFC).

Higgins a réussi à guider son équipe vers une deuxième moitié de saison impressionnante, après un début de saison de 1-7, permettant ainsi aux siens de se qualifier pour les éliminatoires et remporter la demi-finale de l'Est. C'est seulement la quatrième fois de l'histoire du circuit Cohon qu'une équipe parvient à se qualifier pour les séries après avoir perdu sept de ses huit premiers matchs.

«À chaque fois que tu reçois une nomination de la sorte, cela reflète le travail de toute l'équipe et de toute l'organisation, a indiqué Higgins par communiqué. Je suis honoré d'être en lice et je l'accepte au nom de l'ensemble de l'organisation des Alouettes.»

L'entraîneur-chef des Alouettes a déjà mis la main sur le trophée Annis-Stukus en deux occasions au cours de sa carrière: en 2003 avec les Eskimos et en 2005 avec les Stampeders. Il s'agit de sa quatrième mise en nomination.

Si Higgins devait l'emporter, il deviendrait le cinquième entraîneur de l'histoire des Alouettes à remporter le trophée Stukus, après Marv Levy (1974), Charlie Taaffe (1999 et 2000), Don Matthews (2002) et Marc Trestman (2009).

Jones, à sa première saison comme entraîneur-chef, a mené les Eskimos à une deuxième place dans l'Ouest grâce à une fiche de 12-6. Il s'agissait du revirement de situation le plus spectaculaire de 2014 pour une équipe de la LCF.

Les Eskimos ont amorcé la saison en force en remportant leurs quatre premiers matchs, ce qu'il n'avait pas fait depuis 2011. Le club a su conserver son erre d'aller tout au long de la saison, grâce à une attaque équilibrée et à une défense agressive.

L'équipe a terminé au premier rang pour les interceptions, le moins de premiers jeux concédés, la moyenne de verges concédées par la passe, les verges concédées par la passe, les passes complétées et les points alloués.

Il s'agit d'une première nomination en carrière pour Jones.

Finalement Hufnagel, à sa septième saison comme entraîneur-chef et directeur général des Stamps, a mené son équipe à la conquête de la coupe Grey après avoir terminé la saison avec la meilleure fiche du circuit, soit 15-3.

C'était la première fois depuis 2009 qu'une équipe remportait 15 victoires en saison régulière, le meilleur total de victoires par une équipe de l'Ouest depuis 1994.

Les Stamps ont terminé au premier rang pour les points marqués, les premiers jeux gagnés, les verges totales, les verges nettes au sol, le gain moyen par passe, le moins d'interception, les verges allouées sur les pénalités et le moins de sacs alloués.

Hufnagel est en nomination pour la quatrième fois de sa carrière et a remporté le trophée en 2008, avec Calgary.