NOUVELLES
07/01/2015 03:08 EST | Actualisé 07/01/2015 03:08 EST

Manoir Sherbrooke : les employés remportent une importante victoire contre Eddy Savoie (VIDÉO)

La Cour supérieure déboute le propriétaire des Résidences Soleil, Eddy Savoie. Ce dernier tentait d'éviter de rembourser la somme totale de 80 000 $ prélevée sur les chèques de paie des employés du Manoir Sherbrooke pour couvrir la part de l'employeur de leur régime d'assurance dentaire.

Une soixantaine d'employés sont touchés par ce jugement. La Cour confirme une décision rendue en juin dernier par un arbitre qui avait statué qu'Eddy Savoie ne respectait pas la convention collective signée en 2012 qui prévoit un partage à parts égales des coûts liés à ce programme. M. Savoie s'est également octroyé le droit de récupérer sa part de l'assurance dentaire qu'il avait versée à l'assureur, et ce, d'avril 2009 à avril 2012, soit trois années complètes.

À LIRE AUSSI :

» Manoir Sherbrooke : choqués par l'attitude d'Eddy Savoie, des employés manifestent (VIDÉO)

» Affaire Martel : le propriétaire des Résidences Soleil Eddy Savoie fera appel

» Eddy Savoie déclare des actifs de 1,5 milliard $

La CSN se réjouit de cette décision et espère que l'homme d'affaires remboursera rapidement les sommes dues à ses employés. « En cette période des Fêtes, cette décision est un véritable baume qui redonne espoir à des travailleurs à faible revenu qui assument, depuis 2012, la totalité des coûts de l'assurance dentaire, alors que la convention collective prévoit un partage à parts égales avec l'employeur. Justice est maintenant rendue! » affirme le président du Syndicat des travailleuses et travailleurs des CHP de l'Estrie-CSN, Luc Poirier. Selon le syndicat, les employés touchent entre 12 et 15 $ de l'heure.

À ce jour, les sommes dues par M. Savoie avoisinent les 80 000 $. L'homme d'affaires a jusqu'au 22 février s'il désire interjeter appel.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter