NOUVELLES
07/01/2015 04:37 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

Le TSX clôture sur une légère hausse après ses lourdes pertes des derniers jours

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse mercredi, les investisseurs ayant tenté de forcer une reprise après deux séances de lourdes pertes déclenchées par la retraite du cours du pétrole sous la barre des 50 $ US le baril.

Mais leurs efforts ont perdu leur élan en après-midi et l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a terminé sur un gain de 38,23 points, à 14 285 points, après avoir affiché plus tôt une hausse de 180 points.

L'indice de référence du parquet n'a ainsi regagné qu'une faible partie des pertes de plus de 500 points des deux dernières séances.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,05 cent US à 84,6 cents US après la publication d'un rapport de Statistique Canada témoignant d'un recul des exportations canadiennes de pétrole en novembre, ce qui expliquait en partie l'élargissement du déficit commercial du pays.

Les principaux indices boursiers américains ont avancé après la publication du procès-verbal de la plus récente rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis, qui permet de croire que la banque centrale ne va probablement pas hausser ses taux d'intérêt plus tôt que ne le prévoient la plupart des économistes, soit vers le milieu de l'année.

Par ailleurs, le document révèle que la banque centrale voit dans la faiblesse des économies étrangères un risque pour les États-Unis, mais elle s'attend à ce que la dégringolade du prix du pétrole ait un impact positif.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 212,88 points à 17 584,52 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 23,29 points à 2025,9 points et que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 57,73 points à 4650,47 points.

La plupart des gains du TSX étaient attribuables à des secteurs non liés aux ressources naturelles, notamment celui de la consommation discrétionnaire, qui a pris 1,43 pour cent, et celui des télécommunications, qui a gagné 1,26 pour cent.

Les secteurs de la finance et de l'industrie ont perdu leur élan du début de la séance, pour clôturer sur une progression de 0,23 pour cent et un recul de 0,02 pour cent, respectivement.

Le secteur de l'énergie du TSX a terminé en baisse de 0,56 pour cent même si le prix du baril de pétrole brut a gagné 72 cents US à 48,65 $ US à la Bourse des matières premières de New York. La hausse du cours du baril a été attribuée à la publication de données faisant état d'une importante baisse des réserves de brut américaines la semaine dernière, alors que les spécialistes attendaient plutôt une augmentation.

Le cours du pétrole brut a plongé de 55 pour cent depuis juin dernier, le marché étant essentiellement aux prises avec une surabondance de l'offre. Le recul a aussi été accentué par le refus des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de réduire leur production pour soutenir les prix.

Le secteur aurifère a effacé 1,4 pour cent, le cours du lingot ayant rendu 8,70 $ US à 1210,70 $ US l'once à New York après avoir grimpé lors des trois séances précédentes.

Le secteur des métaux et minerais diversifiés a retraité d'un pour cent, pendant que le prix du cuivre reculait de 1 cent US à 2,76 $ US la livre à New York.