NOUVELLES
07/01/2015 08:33 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

La neige tombe sur le Moyen-Orient

ANJAR, Liban - Au moins deux réfugiés syriens ont perdu la vie au Liban au cours des dernières heures, alors qu'une puissante tempête hivernale s'abat sur le Moyen-Orient.

Des milliers d'autres réfugiés chassés par la guerre civile dans leur pays s'entassaient dans des abris de fortune pour tenter de se mettre à l'abri des intempéries.

Il régnait un calme relatif en Syrie, où la neige tombait sur les villes de Damas et d'Alep. Les avions de chasse du gouvernement ont été cloués au sol par la piètre visibilité. Des écoles et des universités de Damas ont été fermées pour deux jours.

La tempête a déversé de la pluie et de la grêle sur la côte du Liban, pendant qu'une neige abondante ensevelissait les montagnes et la vallée du Bekaa, où les stations d'essence, les banques, les écoles et la plupart des commerces étaient fermés.

La tempête est particulièrement pénible pour les milliers de réfugiés syriens qui tentent de survivre dans des conditions précaires. Un homme de 30 ans et un garçonnet de sept ans sont morts mercredi alors qu'ils tentaient de se rendre, à pied, de la Syrie jusqu'à la ville libanaise frontalière de Chebaa.

Les dirigeants palestiniens de la bande de Gaza et de la Cisjordanie ont proclamé un état d'urgence. Un bébé de huit mois a perdu la vie dans le camp de réfugiés de Tulkarem, lors d'un incendie causé par un poêle.

Certaines écoles de Jérusalem ont décidé de fermer leurs portes quand les météorologues ont prédit une accumulation de 25 centimètres de neige. Le mauvais temps dominait les manchettes israéliennes, alors que les médias annonçaient de nouvelles précipitations. Plusieurs route du nord du pays ont été fermées.

Les dirigeants de Jérusalem ont déployé environ 150 chasse-neige pendant que l'armée mobilisait des transports de troupes blindés pour venir en aide à la police.

En Égypte, la capitale du Caire était balayée mercredi par une tempête de sable pour une deuxième journée consécutive. Les vents violents ont renversé un minaret dans la ville portuaire d'Alexandrie.

À Amman, en Jordanie, le transporteur aérien Royal Jordanian a annulé certains vols jeudi et vendredi, en raison du mauvais temps, notamment à destination de l'Irak, de Tel Aviv, de Dubaï, de Riyad et du Caire.