NOUVELLES
07/01/2015 03:38 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

David Cameron et Angela Merkel offrent le soutien de leurs agences à la France

LONDRES - Le premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel ont téléphoné ensemble au président français François Hollande, mercredi, afin d'offrir le soutien de leurs agences de renseignement à la suite de l'attentat meurtrier dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo à Paris.

M. Cameron et Mme Merkel étaient réunis à Londres pour des discussions qui ont été assombries par la nouvelle de l'attentat.

Le premier ministre britannique a expliqué que son homologue allemande et lui-même avaient été informés de l'attaque par les services de renseignement britanniques MI5 et MI6. Il a offert à M. Hollande tout son appui, de même que l'aide des agences britanniques de renseignement.

Mme Merkel a décrit sa discussion avec le président français comme «un moment très touchant» et affirme l'avoir assuré que son gouvernement ferait tout en son pouvoir pour l'aider.

Trois hommes armés ont fait irruption dans les bureaux parisiens de l'hebdomadaire en criant «Allahu akbar!» (Dieu est grand), mercredi, tuant 12 personnes, dont le directeur de la publication, Stéphane Charbonnier. La publication s'était souvent moquée de la religion et avait publié des caricatures du prophète Mahomet.

M. Cameron a indiqué que les attaques étaient «différentes de certains des autres complots observés au Royaume-Uni et perpétrés par de soi-disant terroristes locaux».

Il a ajouté que le comité d'urgence britannique, le COBRA, se réunirait jeudi pour discuter de la fusillade. Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été relevé à «grave», ce qui signifie qu'une attaque terroriste est très probable.