NOUVELLES
07/01/2015 01:27 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

Cinq des six membres du conseil de Nutrition Nord ont donné aux conservateurs

OTTAWA - Des documents publics montrent que le conseil qui guide le ministre responsable du programme Nutrition Nord est presque entièrement composé de donateurs conservateurs.

Cinq des six personnes nommées au conseil ont donné de l'argent aux conservateurs.

L'une de ces personnes a aussi donné de l'argent aux libéraux, alors que la sixième n'a fait aucune contribution à un parti politique.

Les dons individuels varient entre 20 $ et 1200 $ et ont été faits entre février 2007 et juillet 2014.

De plus, au moins trois de ses membres semblent avoir été impliqués dans des organisations ou des entreprises qui ont reçu du financement de gouvernement fédéral, directement ou indirectement.

Le président du conseil Wilfred Wilcox siège aussi au conseil de Kitikmeot Corporation, qui, avec une autre firme, exploite une entreprise appelée Kitikmeot Caterers — l'une des entreprises impliquées dans la construction de la Station de recherche du Canada dans l'Extrême-Arctique dans la localité de Cambridge Bay au Nunavut.

Dans un courriel, M. Wilcox a dit qu'il n'était pas impliqué dans les décisions d'affaires quotidiennes de l'entreprise Kitikmeot.

Il possède aussi une entreprise, Jago Services, qui effectue des travaux électriques, de chauffage et de plomberie. Celle-ci est un sous-traitant de Sanaqatiit Construction, une autre des entreprises qui travaillent sur la station de recherche. Jago a obtenu le contrat après un processus d'appel d'offres ouvert, a fait valoir M. Wilcox.

La base de données d'Élections Canada montre que M. Wilcox — qui a été nommé au conseil de Nutrition Nord en 2010 et en est devenu le président en 2012 — a fait des dons aux conservateurs en mars 2013 et en juin 2014.

«Je n'ai aucune difficulté à soutenir les conservateurs. Je trouve qu'ils font du bon travail et je respecte leur approche visant à livrer la marchandise», a-t-il écrit.

«Tout n'est pas facile et un bon niveau de prudence lors des dépenses est approprié et je ne vois pas en quoi faire quelques dons serait mal».

La présence d'un si grand nombre de donateurs conservateurs sur ce conseil consultatif va vraisemblablement attirer encore l'attention sur Nutrition Nord, qui a récemment fait l'objet d'un rapport cinglant du vérificateur général Michael Ferguson.

Le vérificateur a révélé que les surveillants du programme sont en grande partie dans le noir à son sujet, et ne savent pas si le programme de subventions de 60 millions $ fait quoi que ce soit pour améliorer le sort de ceux qui en ont réellement besoin.

Le bureau du ministre des Affaires autochtones Bernard Valcourt n'a pas répondu directement aux questions sur cette affaire.

Sa porte-parole a toutefois offert par courriel des commentaires généraux.

«Ces personnes bénéficient de la liberté d'expression et ont le droit de faire des dons à des partis politiques. Les lignes directrices en matière d'éthique et les lignes directrices régissant les activités politiques n'interdisent pas aux titulaires de charges publiques de faire des dons aux partis politiques», a écrit Andrea Richer.

Nutrition Nord Canada vise à améliorer l'accès à des aliments sains périssables dans les collectivités isolées du Nord. Il a été lancé le 1er avril 2011.