NOUVELLES
07/01/2015 08:31 EST

Les chefs politiques condamnent l'attaque meurtrière contre Charlie Hebdo (VIDÉO)

OTTAWA _ Le premier ministre Stephen Harper affirme que l'attentat perpétré mercredi contre le journal français Charlie Hebdo "nous rappelle cruellement qu'aucun pays n'est à l'abri des attaques terroristes que nous avons vues ailleurs dans le monde".

Par communiqué, M. Harper a offert ses condoléances aux familles et aux amis des victimes de ce crime qu'il a qualifié "d'acte barbare", et qui a fait 12 morts lorsque des hommes armés masqués se sont rendus dans les bureaux de la publication.

"Les auteurs de cette attaque doivent être appréhendés et traduits en justice", écrit M. Harper.

"Le Canada et ses alliés ne seront pas intimidés, et nous continuerons de faire front commun contre les terroristes qui voudraient menacer la paix, la liberté et la démocratie auxquelles tiennent nos pays. Les Canadiens sont solidaires de la France en ce jour sombre. "

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a lui aussi partagé son appui envers le peuple français, par communiqué.

"Nos premières pensées vont aux victimes, à leurs proches ainsi qu'à l'ensemble du peuple français. Nos liens avec la France et les Français sont profonds, sincères et historiques. Nous partageons non seulement une langue commune, mais également des valeurs de liberté et de démocratie. Au nom du peuple québécois, je leur exprime toute ma solidarité et je salue leur courage dans cette épreuve difficile", a-t-il indiqué.

"Aujourd'hui, des gens ont perdu la vie tout simplement parce qu'ils exerçaient leur métier. Les auteurs de cette violence aveugle ont déversé leur haine sur des journalistes, porte-étendards de la liberté d'expression. C'est une attaque contre l'un des piliers de nos sociétés démocratiques", a ajouté la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre.

Les chefs politiques se sont également tournés vers Twitter pour condamner l'attaque meurtrière.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a écrit qu'il était "outré et attristé par la fusillade à Paris", un "acte de violence insensé", selon lui.

Le chef libéral Justin Trudeau a condamné les attentats et offert son appui au peuple français et aux familles des victimes.

Le chef caquiste François Legault a quant à lui écrit que "la lutte contre les extrémistes est plus urgente que jamais". Stéphane Bédard a tout simplement republié une image utilisée par plusieurs internautes sur Twitter. Sur fond noir, on y retrouve les mots "Je suis Charlie" et "Liberté d'expression".

Le président français François Hollande a qualifié l'attaque contre Charlie Hebdo, dont les caricatures du prophète Mahomet ont souvent été critiquées par les musulmans, d'"acte terroriste, sans aucun doute".

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Fusillade au Charlie Hebdo Voyez les images