NOUVELLES
06/01/2015 05:22 EST | Actualisé 08/03/2015 05:12 EDT

Des affrontements avec le groupe État islamique font 23 morts en Irak

BAGDAD - Au moins 23 personnes ont été tuées mardi en Irak, dans la foulée d'une attaque-suicide et d'affrontements avec des djihadistes du groupe armé État islamique.

La violence a éclaté dans la province d'Anbar, dans l'ouest du pays.

Le premier ministre irakien a quant à lui promis de chasser les djihadistes de tous les secteurs qu'ils occupent.

La police rapporte qu'un kamikaze a tout d'abord attaqué un rassemblement de combattants sunnites progouvernementaux près de la ville d'al-Baghdadi, à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Bagdad, en tout début de journée.

Peu de temps après, des djihadistes du groupe État islamique ont attaqué des positions de l'armée et de la police à proximité, provoquant des affrontements de plusieurs heures. Des responsables font état de 23 morts et 28 blessés dans le camp gouvernemental.

Les djihadistes avaient précédemment annoncé l'exécution dans la province irakienne de Salâh ad-Dîn, au nord de Bagdad, de huit hommes à qui ils reprochaient d'avoir collaboré avec le gouvernement.

Cinq des victimes étaient des policiers et deux autres des informateurs, selon ce que les islamistes affirment sur le réseau social Twitter. Rien n'a toutefois été écrit sur la huitième victime.

Des photographies accompagnant le message montrent les huit hommes vêtus d'une salopette de couleur orange avec les mains nouées derrière le dos. Ils sont conduits sur les berges d'une rivière par des hommes masqués et armés avant d'être contraints à s'agenouiller.

On leur tire ensuite une balle dans la tête.

Le groupe État islamique ne mentionne pas à quel moment ces assassinats ont eu lieu.